SOUVENIR

et parfois nostalgie

Photo- Souvenir du Centre Technique d'élevage et de recherches Ornithologiques (E.R.O)

M. Ascheri 72, rue du Rendez-vous 75012 PARIS

Au fond de la cour et au dernier étage où se trouvaient les installations, M. Ascheri , quant à lui, habitait un étage en dessous.

Je ne peux que rendre hommage à un grand éleveur de canaris, précurseur de la canariculture moderne, qui a développé plusieurs mutations et qui n'était pas avare de conseils pour le jeune amateur que j'étais et que je reste, mais en moins jeune .C'était un homme en avance sur son temps qui était hyper-réactif et n'avait pas peur de parcourir des milliers de km dés qu'il entendait parler d'une "nouvelle" mutation ,qu'il développait alors et fixait.

Je me souviens des longues heures passées sur sa terrasse où il avait installé des volières, à regarder ses oiseaux, tous magnifiques, ou dans ses pièces d'élevage dans lesquelles se trouvaient des batteries de cages. Je ne pouvais jamais repartir sans avoir acheté un ou deux sujets.

J'ai commencé sérieusement l'élevage dans une chambre que j'avais aménagée à l'étage, une partie volière et deux murs en batteries de cages Levoye, mes premières vraies cages d'élevage.
Dans les années 80-90 j'ai acheté des cages JM Soulier, de très grande qualité, 4 rangées de 13 cages superposées, et enfin il y a quelques années, j'ai opté pour des batteries de cages italiennes sur rouleaux de papier, plus pratiques pour le nettoyage.

La photo montre quelques magnifiques oiseaux dans une des volières de Mario Ascheri dans les années 70 ; cette photo est accrochée dans ma pièce d'élevage pour me rappeler que le but est d'obtenir de beaux oiseaux.


NOSTALGIE

Le journal des oiseaux des années 70-80 et la page de publicité de l'élevage de Mario Ascheri

J'avais quelques années de moins et je me rappelle que j'attendais avec impatience "le journal des oiseaux" lequel nous apportait de nombreuses informations , c'était l'organe de presse de la Fédération Française d'ornithologie

à cette époque les noirs rouge s'appelaient Bronze et étaient très chargés en phéomélanine d'où leur appellation Noir Brun
Idem pour les agates également chargés en phéomélanine.Aujourd'hui ces oiseaux doivent être exempts de phéomélanine en inter stries et ne doivent avoir que l'eumélanine noire avec des inter stries grises.