PRÉPARATION à LA REPRODUCTION

Etape importante dans la saison de reproduction

LE CHOIX DES REPRODUCTEURS

Après la mue , l’éleveur peut enfin  faire un véritable  tri et choisir les oiseaux qu'il va garder pour la reproduction; ce choix sera fait en fonction de plusieurs critères : 

- le phénotype de l'oiseau en fonction du standard : bien dans le type ?

- son état de forme au sortir de la mue : est-il en forme et bien  en plumes?

- la mutation , porteur ou pur ?

 et tout autre critères propres à l'éleveur

Il est évident qu'un oiseau chétif qui sort d'une période de mue difficile , cela se voit à son plumage ,doit être écarté de la reproduction 

Faire reproduire de beaux oiseaux , c'est la condition de la réussite d'un élevage même si on ne fait pas obligatoirement des champions avec un couple de champions , on est , au moins assuré de produire de beaux oiseaux.; à l'inverse , accoupler de mauvais oiseaux est une certitude d'obtenir de mauvais oiseaux

Avec l'expérience c'est au premier coup d'œil que l'on reconnait l'oiseau en condition. Il doit être vif, le plumage lisse et brillant et si cet aspect général est satisfaisant, il reste une faible marge d'échec. Mais, pour le débutant, cette phase capitale est bien la plus délicate.
Inutile de mettre ensemble un couple d'oiseaux qui ne désire pas nicher, une femelle épuisée par des pontes successives survenues hors saison. Ces inconvénients sont fréquents et liés à la façon dont on détient les oiseaux; en appartement chauffé et à la lumière artificielle par exemple.
- Si vous avez vos oiseaux depuis la saison précédente, le mieux est d'avoir séparé mâles et femelles au moment de la mue
- Si vos oiseaux hivernent au chaud, il est inutile d'augmenter les rations, un peu de pâtée à l'œuf en plus pour les femelles suffira.
L'idéal est de les garder dans une pièce peu chauffée en respectant le cycle naturel de la lumière extérieure, ainsi les biorythmes des oiseaux ne sont pas perturbés, ils respectent la période de repos, capitale pour une bonne reproduction. C'est au moment de l'allongement du jour que l'on constate les signes  indiquant que la phase de reproduction approche .
- Si vous achetez vos reproducteurs au dernier moment , ils demanderont une période d'adaptation due à leur nouvelle condition de vie tant alimentaire que environnementale. Tout dépendra de la façon dont ils auront été élevés. Prenez l'oiseau en main et soufflez sur les plumes recouvrant le thorax, il doit être rond, le bréchet ne doit pas saillir (indice certain de fatigue ou de maladie). Procédez de la même façon pour le ventre qui doit être rose pour le mâle et jaune pour la femelle, une petite pellicule de graisse vous indiquera qu'elle a accumulé quelques réserves qui lui seront nécessaires pour une bonne reproduction.

JANVIER : le moment du choix des reproducteurs

Le choix de mes reproducteurs restera toujours un élément de réflexions contradictoires; - je pense que dans ce domaine, l'empirisme restera prépondérant : la théorie et le raisonnement n'égalent pas l'expérience.
A mon sens, le bon moment du choix de mes reproducteurs reste le mois de janvier; à cette période, le choix est pratiquement illimité; de plus, il est toujours préférable de tenir les reproducteurs très tôt afin de les accoutumer au nouveau régime, qui n'est pas toujours identique au 
précédent. Le choix des reproducteurs est important pour une bonne réussite ; confirmé ou non pour étayer ma decision finale, j'ouvre son livre d'élevage ou j'y ai noté tous les renseignements possibles sur le comportement de mes reproducteurs et même des autres. Sur le moment, les annotations ne semblent pas toujours d'un intérêt évident, alors qu'au moment vraiment du choix, parmi les sujets que j'ai sélectionnés, des oiseaux, font l'objet de certaines annotations qui peuvent faciliter et déterminer mon choix quasiment définitif.

Parmi les plus intéressantes annotations je sélectionne les agressifs ou les craintifs que j'écarte, ainsi que les mauvais nourriciers ou les femelles qui ont tendance à quitter le nid trop souvent par exemple.


_________________



LA PRÉPARATION DES MÂLES

Les mâles sélectionnés sont placés en petites cages au moins 15 jours avant l'accouplement; je leur donne vitamines ( Vit E en particulier) et verdure ainsi que quelques compléments alimentaires et notamment certains contenant de l'ail ou des extraits d'ail

Une cure de 5 jours avec un anti-coccidien , j'utilise Metoxyl, 

La lumiére sera progressivement augmenté jusqu'à la date de l'accouplement pour atteindre 14 heures

La préparation des mâles est plus rapide mais reste très importante car une mauvaise préparation va donner beaucoup d’œufs non fécondés .

PRÉPARATION DES FEMELLES

La préparation des femelles commence en réalité dès le mois de Janvier pour arriver à la condition optimum  à la mi-mars.

 2 éléments majeurs influent la reproduction : la lumiére et la chaleur.

Fin mars , nous avons environ 14 heures  de lumière par jour , ce qui suffit à stimuler la reproduction , donc le but pour ceux qui travaillent à la lumière artificielle comme celle programmée à l'aide d'un Dimmer, est d’allonger progressivement la durée de luminosité . C'est la méthode douce! D'autres programment leur dimmer à 14 heures de luminosité sans passer par les différents stades , dés la mise en cage des femelles

La température de 13° ou 14° est correcte et apportée par un radiateur

Pour ma part, je mets les femelles en cages de reproduction au tout début mars , la cage étant déjà équipée de la nichette extérieure et du nid. Je mets à leur disposition des matériaux pour confectionner le nid. Quand les femelles commencent à charrier des bouts de charpie ou autres , on peut envisager de mettre le mâle , mais toutefois sans se presser, parfois il est préférable d'attendre que le nid soit bien démarré , la confection du nid peut prendre plusieurs jours et à l'inverse certaines femelles peuvent le construire en une journée.

Dés le mois de janvier , on va s'attacher à amener nos femelles dans la meilleure condition possible pour le mois de mars: la nourriture y joue un rôle prépondérant ainsi que les vitamines et autres compléments alimentaires.Bon mélange de graines , verdure , vitamines dont la vitamine E et surtout CALCIUM qui va prévenir le mal de ponte entres autres.

IMPORTANT: ne pas oublier de couper les ongles trop longs parfois ainsi que les becs avant la mise en reproduction

L'Hivernage des canaris

Il s'agit d'une phase très importante de la vie de nos oiseaux, car c'est pendant cette période que commence la préparation à la reproduction et dont va dépendre le succès ou non de la future saison d'élevage. Notre attention va donc se porter tout naturellement sur cette période, en se forçant de la faire passer au mieux à nos chers pensionnaires . Tout d'abord, je suis persuadé qu'il s'agit pour nos oiseaux de leur seul moment de repos de toute l'année , aussi je les favorise au maximum en leur permettant la plus grande tranquillité et en assurant que le calme règne bien à l'intérieur de leur logement. je n'hésite pas à intervenir, s'il le faut, pour rétablir l'ordre en isolant le ou les fauteurs de trouble. Le logement idéal des oiseaux en cette époque est la volière. Par contre, si elle est des plus souhaitables, la séparation des sexes n'est pas indispensable, chaque amateur choisi sa propre solution en fonction de la place dont il peut disposer. A notre époque, certaine personnes sont logés en appartement. Pour ces amateurs, il est difficilement concevable, sinon impossible de faire hiverner leur canaris . Ces derniers seront donc nécessairement placés en un certain endroit de l'appartement. Peu de problèmes se posent pour les plus fortunés qui peuvent consacrer une pièce entière à leurs oiseaux; il est en effet facile de les isoler de la lumière artificielle . Par contre, ceux qui possèdent leurs oiseaux dans une pièce où une certaine cohabitation avec l'éleveur et sa famille doit s'établir à un moment donné de la journée, si ce n'est, dans le pire des cas, tout au long de cette même journée, il y a des précautions à ne pas oublier.

La température ne doit pas dépasser le 15° C, en outre il faut faire attention aux appareils de chauffage mal réglés ainsi qu'à ceux dont le fonctionnement est mauvais, ce qui risque d'entraîner des émanations toxiques. Nous devons savoir que les oiseaux sont encore beaucoup plus sensibles que nous à ce sujet il faut donc avoir une très grande vigilance, le mieux serait de me pas chauffer mais attention a ce qu'il ni est pas de glace dans les abreuvoirs car nos oiseaux risque de mourir de soif!


_______________