PRÉPARATION à LA REPRODUCTION
Etape importante dans la saison de reproduction

LE CHOIX DES REPRODUCTEURS

Après la mue , l’éleveur peut enfin  faire un véritable  tri et choisir les oiseaux qu'il va garder pour la reproduction; ce choix sera fait en fonction de plusieurs critères : 

- le phénotype de l'oiseau en fonction du standard : bien dans le type ?

- son état de forme au sortir de la mue : est-il en forme et bien  en plumes?

- la mutation , porteur ou pur ?

 et tout autre critères propres à l'éleveur

Il est évident qu'un oiseau chétif qui sort d'une période de mue difficile , cela se voit à son plumage ,doit être écarté de la reproduction 

Faire reproduire de beaux oiseaux , c'est la condition de la réussite d'un élevage même si on ne fait pas obligatoirement des champions avec un couple de champions , on est , au moins assuré de produire de beaux oiseaux.; à l'inverse , accoupler de mauvais oiseaux est une certitude d'obtenir de mauvais oiseaux


LA PRÉPARATION DES MÂLES

Les mâles sélectionnés sont placés en petites cages au moins 15 jours avant l'accouplement; je leur donne vitamines ( Vit E en particulier) et verdure ainsi que quelques compléments alimentaires et notamment certains contenant de l'ail ou des extraits d'ail

La lumiére sera progressivement augmenté jusqu'à la date de l'accouplement pour atteindre 14 heures

La préparation des mâles est plus rapide mais reste très importante car une mauvaise préparation va donner beaucoup d’œufs non fécondés .

PRÉPARATION DES FEMELLES

La préparation des femelles commence en réalité dès le mois de Janvier pour arriver à la condition optimum  à la mi-mars.

 2 éléments majeurs influent la reproduction : la lumiére et la chaleur.

Fin mars , nous avons environ 14 heures  de lumière par jour , ce qui suffit à stimuler la reproduction , donc le but pour ceux qui travaillent à la lumière artificielle comme celle programmée à l'aide d'un Dimmer, est d’allonger progressivement la durée de luminosité . C'est la méthode douce! D'autres programment leur dimmer à 14 heures de luminosité sans passer par les différents stades , dés la mise en cage des femelles

La température de 13° ou 14° est correcte et apportée par un radiateur

Pour ma part, je mets les femelles en cages de reproduction au tout début mars , la cage étant déjà équipée de la nichette extérieure et du nid. Je mets à leur disposition des matériaux pour confectionner le nid. Quand les femelles commencent à charrier des bouts de charpie ou autres , on peut envisager de mettre le mâle , mais toutefois sans se presser, parfois il est préférable d'attendre que le nid soit bien démarré , la confection du nid peut prendre plusieurs jours et à l'inverse certaines femelles peuvent le construire en une journée.

Dés le mois de janvier , on va s'attacher à amener nos femelles dans la meilleure condition possible pour le mois de mars: la nourriture y joue un rôle prépondérant ainsi que les vitamines et autres compléments alimentaires.Bon mélange de graines , verdure , vitamines dont la vitamine E et surtout CALCIUM qui va prévenir le mal de ponte entres autres.