Maladies & Accidents
et leurs traitements

LE MAL DE PONTE

A la palpation très douce on peut sentir l’œuf dans l'oviducte.

A n'en pas douter il s'agit de ce que l'on appelle " "Le mal de ponte".

Ma technique, qui me donne satisfaction dans 70% des cas, consiste à prendre DÉLICATEMENT la femelle, (attention à ne pas casser l’œuf intra-abdominal, qui conduirait notre oiseau à une mort certaine) de lui injecter à l'aide d'une seringue, quelques gouttes de calcium  dans le bec, (chez moi c'est le Calcivet que j'emploie), et de la déposer dans la cage-hôpital : thermostat à 30° avec de l'eau additionnée de Calcium et des graines. 

Durant les premières pontes, ma cage-hôpital est constamment en service, en attente, car l'intervention doit être rapide et il n'est pas question d'attendre que la température monte jusqu'à atteindre 30°. Ceci qui prend un certain temps qui ne joue pas en faveur de l'oiseau qui souffre.

Je laisse la femelle récupérer une à deux heures avant de la remettre en cage  sans le mâle et sans le matériel de reproduction, car "TRÈS IMPORTANT", il faut l'exclure de la reproduction pour la saison, sinon elle va refaire une seconde ponte et risquer de faire un autre mal de ponte, mortel cette fois.

La jeune femelle est en effet très choquée et sa convalescence va durer plusieurs jours.


En photo,  jeune femelle Noire Opale jaune schimmel, ayant réussi à expulser son œuf que l'on aperçoit en dessous , après deux heures en cage-hôpital à 30°.

LA MUE HORS SAISON

Elle est due le plus souvent à un problème d'éclairage  et de chauffage...  Par exemple faire passer des oiseaux d'une volière extérieure non chauffée  à l'intérieur d'une pièce plus sombre et chauffée : les oiseaux perdent leurs plumes comme au moment de la mue normale qui se produit habituellement entre juillet et septembre.

Toute mue qui se produit hors saison peut être traitée avec une tranche d'oignon dans l'eau de boisson durant une quinzaine de jours en changeant tous les jours.

LES CRISES CARDIAQUES

il n'est pas rare de trouver un oiseau mort dans la voliére sans qu'aucune cause visible ne soit détectée , pas de maigreur , pas de cloaque sale , pas de sang au bec : rien

 il peut s'agir d'une crise cardiaque pour laquelle il n'y a rien à faire sinon surveiller ses voliéres et veiller à ce qu'il n'y ait pas d’élément étranger venu perturber et affoler les oiseaux qui par peur peuvent avoir un arrêt cardiaque

Une autre cause peut être l'eleveur lui-même qui en essayant d'attraper un oiseau apeuré le voit mourir dans sa main

LES TRAUMATISMES CRANIENS

ll  arrive que des oiseaux se poursuivant soit dans une cage soit dans une volière heurtent un obstacle , perchoir ou autre objet dur, avec le crâne et tombent au sol" étourdi" on pourrait dire KO : parfois au bout d'un moment de récupération , ils reprennent leurs activités mais parfois aussi ils ne s'en relèvent pas , ils sont probablement victimes d'une hémorragie cérébrale

LE PiCAGE

la promiscuité dans une cage ou une volière entraîne des comportements agressifs ; le oiseaux se piquent entre eux  , souvent aux épaules et parfois jusqu'au sang . Il convient d'isoler immédiatement les victimes et de mettre en place des protections afin d’éviter une trop grande promiscuité. Il existe des perchoirs individuels

Ne pas oublier qu'une cage assez grande pour un couple de canaris risque de s’avérer trop exiguë pour un couple de canaris et ses 3 ou 4 jeunes , ce qui favorisera  le picage

 voir modèles dans la page d'accueil

LES KYSTES

dus souvent à une plume trop molle  , provenant d'erreur d'élevage en accouplant schimmel x schimmel , ces kystes proviennent de plumes qui n'arrivent pas à percer la peau pour sortir et s’agglutinent en une sorte de masse qui grossit et gène l'oiseau : on les trouve aux épaules ,(souvent dus au picage) et sur les flancs de l'oiseau

on peut les enlever avec précaution mais il y a de fortes chances que ceux-ci réapparaîtront lors de la prochaine poussée de plumes

Il y a donc un réel intérêt de donner des baignoires aux oiseaux durant la période de mue , les bains ramollissent la peau favorisant la pousse normale des plumes

LES FRACTURES

peuvent affecter les ailes et les pattes ,gravité selon la position de la fracture. 

les fractures de l'aile sont souvent le fait d'une mauvaise manipulation  ou d'un mauvais réflexe de rattrapage de l’éleveur d'où l’intérêt de prendre l'oiseau correctement , le corps dans la paume de la main et la tête entre le l'index et le majeur , elles ne sont pas mortelles mais parfois la consolidation crée une impotence.

Attention également aux coups d'épuisettes malencontreux!

J'ai , par expérience , ignoré tout traitement de fracture de l'aile et laisse la nature faire son oeuvre , souvent mieux que toute intervention humaine. Les fractures des pattes sont graves selon leurs position fémur , tibia ou tarse, on peut tenter de les immobiliser en confectionnant une attelle , à l'aide d'une paille que l'on fendra sur toute la longueur , posée pendant 15 à 20 jours  et maintenue fermée par un bout de sparadrap, les fractures du fémur sont plus difficiles à immobiliser et les suites sont souvent létales

 quelle que soit la fracture cela reste toujours délicat à soigner , le sujet reste, au mieux handicapé

DOIGT RETOURNE chez l'oisillon au nid

Parfois il arrive qu'un oisillon au nid  présente le doigt arriére en mauvaise position : si l'on s'en aperçoit suffisamment tôt un simple bout de sparadrap prenant le doigt pour l'amener dans sa position normale en le collant sur la patte : ce sparadrap restera 15 jours maximum

voir schéma plus bas

LA COLIBACILLOSE

c'est une maladie qui atteint particulièrement les jeunes oisillons au nid . Cela se manifeste souvent par des diarrhées nauséabondes  , les nids sont humides on appelle cela la "suée ". Cette maladie est transmise par les parents, par la femelle en particulier à travers l’œuf, elle est due à un colibacille , lequel peut être traité par un antibiotique à large spectre associant 2 molécules la néomycine et la tetracycline. Dés qu'un  nid est touché il convient de le traiter immédiatement afin que la contagion ne se propage dans tous les autres nids, facilitée en cela par les systèmes de ventilation et la proximité des nids On prendra la précaution de changer le nid sale pour un propre. Bien souvent malheureusement les oisillons trop faibles ne survivent pas

Il est à noter que les œufs infectés par la femelle au moment de la couvaison n'arrivent pas à terme, les oisillons mourant dans l’œuf à divers stade de l'incubation

Certains recommande de blanchir les reproducteurs 1 à 2 mois avant l'accouplement avec un antibiotique , je n'y suis pas favorable car cette pratique va créer au fil des années ce qu'on appelle des résistances , ce qui compliquera sérieusement la tâche lorsqu'il faudra traiter des oisillons atteints par la maladie , ils risquent de ne plus réagir à l’antibiothérapie

Les antibiotiques fréquemment utilisés sont :

-NEO STARTER COMPOMIX :  2 grammes/litre d'eau de boisson

-NEOXYNE : 1 gramme/litre d'eau de boisson

ces 2 antibiotiques à large spectre sont composés des mêmes molécules à savoir la Neomycine et l'Oxytetracycline

L’inconvénient est que les 2 sont conditionnés pour les éleveurs volaillers , par 10 sachets de 100 grammes ou plus.

L’intérêt est de se grouper avec plusieurs éleveurs afin de se repartir les sachets et ainsi diminuer le prix pour chacun

J'utilise des huiles de santé ,  mélange de huile de tournesol , de germe de blé et d'ail  et des vitamines ainsi que des compléments alimentaires toute l'année qui apportent pre-biotiques et pro-biotiques ainsi qu'un conditionneur intestinal qui agit sur la bonne santé des muqueuses du bec , de la gorge et des intestins par dépôt d'un tapis muqueux d'hydrates de carbone,; tout cela contribue à un système immunitaire alerte et garantit une bonne digestion

Prébiotiques = sont des aliments non digestibles qui favorisent la croissance et/ou l'activité d'une ou de plusieurs espèces de bactéries dans le colon et de ce fait stimulent la bonne santé de l'oiseau

Probiotiques = sont des additifs alimentaires microbiologiques et vivants qui stimulent la santé de l'oiseau en améliorant l'équilibre microbien intestinal.

Pour ceux qui sont plus partisans  de thérapeutique "naturelle":

VACCINIUM MYRTILLUS TM -

astringente, désinfectante et antiseptique. A une action sur les parois digestives en formant une pellicule protectrice contre toutes irritations. Son action bactéricide est importante. Neutralisant en 24 heures les colibacilles.
On l'utilise contre les diarrhées, les entérites et les colibacilloses. C'est un remède d'action sûre : 5 gouttes dans la fontaine durant 5/6 jours en commençant la veille de l'éclosion prévue et en changeant la fontaine chaque jour 
à prendre en pharmacie rayon homéopathie


LA COCCIDIOSE

La coccidiose, maladie parasitaire de l'intestin causée par des protozoaires du genre Isospora, est considérée par beaucoup d'éleveurs responsable de la mort des jeunes oiseaux, qui sont d'autant plus vulnérables que l'atmosphère est humide. Les oiseaux élevés à l'intérieur, bien au sec, semblent moins touchés.

Transmise par la femelle  , cette maladie touche les jeunes oiseaux quelques semaines aprés leur naissance généralement en cours de sevrage et se manifeste par une diarrhée verdâtre , un amaigrissement , un manque de vitalité un plumage désordonné avec des manques et la mort survient souvent entre 1 mois et demi à 2 mois après la naissance

ll existe plusieurs médicaments spécifiques dont OCECOCYL ou METOXYL à donner soit en préventif soit en curatif .

 en préventif : 3 jours par semaine entre la 5éme et la 10 éme semaine à raison de 2 gouttes pour 60 ml d'eau

en curatif : 6 jours de suite même dosage.

et BIAPRIM sulfamides , anti-bactérien & anti-coccidien :

Préventif : 0.5ml/litre d'eau pendant 5 jours 

Curatif : 1ml/litre d'eau pendant 5 jours

Un anti-coccidien en granulés couvre-sol pour pigeon à répandre sur le sol de la volière est un excellent moyen pour lutter contre cette maladie


LA LANKESTERELLOSE

Les symptômes de la lankesterellose se manifestent par des oiseaux qui se mettent en boule, qui  sont souvent à la mangeoire mais qui, en réalité, mangent peu. A l'examen Lorsque nous les prenons en main, ils sont maigres , légers avec un bréchet saillant (en lame de couteau). 

Si nous autopsions un oiseau mort de cette maladie nous constatons que le foie est hypertrophié et marbré ,  la rate l'est également. Les intestins sont violacés et enflammés. Il y a aussi des foyers inflammatoires au niveau de poumons.

Il semble, très difficile d'éradiquer cette maladie. Il faut nettoyer et désinfecter à fond et dans les moindres recoins les cages: une hygiène rigoureuse s'impose , même si elle n’éradique pas cette maladie

Un anti-coccidien en granulés couvre-sol pour pigeon à répandre sur le sol est un excellent moyen de lutter contre cette maladie , il permet d'absorber l'humidité des fientes et ainsi de propager les maladies

Même traitement que la coccidiose : ocecoxyl ou Metoxyl ou Biaprim ou Baycox

 

LA PROVENTRICULITE

Maladie insidieuse  car lorsque l'on s'en aperçoit , il est déjà trop tard,qui touche tous les oiseaux et plus particulièrement ceux qui consomment beaucoup de graines riches au détriment de l'alpiste , modifiant ainsi au niveau de leur proventricule le taux d'acidité. Les symptômes , lorsqu'ils commencent à être visibles montrent l'oiseau très souvent à la mangeoire , mais en réalité il ne mange pas ou très peu , et si on passe la main sur son abdomen on sent son bréchet saillant  dit en lame de couteau.L'oiseau est très amaigri. Il n'y a pas de traitement connu seule la prévention peut limiter les risques sans les éradiquer complètement. Quand le bec devient  bleu , la mort est imminente .
A titre préventif on donne du vinaigre de cidre 2 jours/semaine à r
aison d'une cuillère à soupe par litre d'eau ou 15 ml

Les laboratoires Comed commercialisent un produit dénommé RONI à base d'ail

LES ACARIENS RESPIRATOIRES

 ce sont des acariens microscopiques qui se logent dans la trachée de l'oiseau donnant à celui-ci une respiration sinon difficile , surtout bruyante.

Le traitement peut consister à mélanger du carbaryl ou l’équivalent puisque ce dernier n'est plus commercialisé dans le mélange de graines que l'on aura préalablement huilé avec un ml d'huile de colza ou encore de placer l'oiseau dans une cage recouverte d'un tissus et pulvériser un spray ( 1 ou 2 pulvérisations , pas plus , ce n'est pas une chambre à gaz) type Seribombe

Le Tylan est egalement efficace

ENTÉRITES, DIARRHÉES

Affection fréquente chez nos oiseaux , lesquels sont victimes d'un déséquilibre alimentaire soit par excès de verdure , de pâtée ou de surconsommation de graines oléagineuses. On voit des oiseaux avec un paquet de fientes collé au cloaque.
Je prends l'oiseau atteint que je mets dans une petite cage dont j'ai tapissé le fond avec du papier blanc type feuille d'imprimante ( pas très cher par ramette de 1000 ) ce qui permet de constater l’évolution vers la guérison en vérifiant l'état des fientes

Le traitement que j'emploie avec succès est Ultra-levure 0.50 gr/l pour refaire la flore intestinale et également Smecta 1/2 sachet par litre pour combattre la diarrhée

HÉPATITE

l'oiseau est en boule , apathique , sans appétit , se rencontre souvent chez le canari à facteur rouge , lequel aura ingurgité de bonnes quantité de pâtée additionnée de colorant , en consommation journalière et durant de longs mois : est-ce le colorant ou est-ce la pâtée ? le fait est que l'on est obligé à titre préventif de donner 1j/semaine un drainant Hépatique type Sedochol ou Comin-cholin

LA TRICHINOSE

Maladie transmise par les parents lors de la becquée et qui évoluent en une dizaine de jours

Comment la diagnostiquer ?

- dans un même nid de 3 ou 4 oisillons qui ont poussé normalement et qui sont généralement bagués , certains d'entre eux présentent une absence de plumes sur le corps  et particulièrement autour des yeux alors que d'autres sont bien en plumes , la différence est facile à faire. D'autre part , les malades ont tendance à réclamer la nourriture et sont les plus prompts à se dresser le bec ouvert.

Si on leur donne la becquée , pour conforter le diagnostic de la présence de la maladie , on constate que les oisillons atteints ont du mal à déglutir , comme une gêne dans la gorge

Ce sont les signes de la TRICHOMONOSE qu'il convient de traiter immédiatement avec un produit spécifique l 'ALAZOL que l'on distribue soit en mettant 1 goutte dans la fontaine soit en préparant un litre de la solution au dosage de 2 ml/l

Les fontaines doivent être changées tous les jours, le produit préparé peut être conservé au réfrigérateur

L'alazol est un produit  neuro-toxique à forte dose qui doit être utilisé selon moi ,avec un protocole très rigoureux :

- mettre une fontaine avec l'Alazol à disposition des oiseaux durant 1 heure le matin  puis la remplacer par une fontaine d'eau claire et ce durant 7 jours : TRÈS IMPORTANT pour éviter les surdosages

Le surdosage intervient quand les oiseaux nourrissent leurs petits et boivent beaucoup et   provoque des troubles nerveux , perte d'équilibre ,convulsions et une quasi cécité due à un gonflement des paupières qui conduit à la mort très rapidement , en fait le remède s’avère parfois  pire que le mal , donc est à éviter


Doigt arrière retourné vers l'avant

La photo montre le doigt arrière de cet oiseau qui est mal orienté , plutôt vers l'avant  alors qu'il devrait être positionné vers l'arrière permettant à l'oiseau de bien se saisir du perchoir par exemple: si on laisse  l e doigt dans cette position , l'oiseau sera handicapé le reste de sa vie.Une contention orthopédique est nécessaire

Contention( immobilisation) d'un doigt retourné vers l'avant

sur cette photo nous voyons le doigt arrière de la précédente photo, tenu par une petite bande de sparadrap qui restera en place une quinzaine de jours afin que le doigt garde sa position normale

LA TAILLE DES ONGLES

 Avant la reproduction , il est nécessaire de s'assurer que les oiseaux n'ont pas les ongles trop longs , ce qui conduirait à des situations soit dangereuses pour eux-même  (risque d'être pondus) ou d'accrocher le nid ou de percer les œufs sinon même d’éborgner un oisillon. En cas d'ongles longs il va falloir jouer à la manucure , armé d'un coupe-ongle

Le schéma joint  , dessiné par mon ami Fabien  , montre la technique de la coupe d'un ongle : il vaut mieux le couper pas assez que de faire saigner abondamment l'oiseau

Le calcium

élément important pour la reproduction

J'utilise le CALCIVET liquide tout au long de l'année. L'apport de calcium dans l'alimentation de nos canaris est d'une extréme importance , bien plus souvent que certaines vitamines. On en trouve dans l'os de seiche mais celui-ci est éliminé en grande partie dans les fientes , il n'y a pas une bonne assimilation tandis que le CAlCIVET donné dans l'eau de boisson ou dans la pâtée est directement assimilé.

Un taux insuffisant de calcium dans l'organisme de nos femelles crée une carence qui peut se manifester par : 

- Le mal de ponte surtout chez les jeunes femelles n'ayant jamais pondu , l'accident intervenant aprés le 2éme ou même 3éme oeuf.

-Femelles fatiguées

- jeunes ayant des problèmes de déformation des pattes (pattes écartées au nid)

Le CALCIVET contient 3 éléments importants : 

- Le calcium qui combat le rachitisme et concourt à la bonne ossification , à la formation du squelette

- Le magnésium associé au Calcium participe au développement osseux

- La Vitamine D3 , anti-rachitisme par excellence

Utilisation : 

 je commence à en donner à partir de janvier et ce , jusqu'à la fin de la reproduction y compris durant le sevrage des jeunes



MALADIES RESPIRATOIRES ET MYCOPLASMOSE

LE TYLAN

Contre les maladies respiratoires et la mycoplasmose qui est une maladie que l'on rencontre souvent  chez le canari adulte. Le Tylan (Tylosine) est un antibiotique qui agit bien sur les mycoplasmoses et le dosage est de 0.5 g par litre d'eau , certains disent même 1gr par litre d'eau

Un traitement de 4 semaines  est donné selon le protocole suivant :

- 1 semaine Tylan

- 1 semaine eau claire + Vitamines

- 1 semaine Tylan

- 1 semaine eau claire + vitamines

- 1 semaine Tylan

- 1 semaine eau claire + vitamines

- 1 semaine Tylan

- 1 semaine eau claire + vitamines

L'eau des abreuvoirs est à changer tous les jours

LE POINT NOIR ou BLACK PUNT chez l'oisillon nouveau né

il s'agit de Camphylobacter jejuni qui atteint les jeunes oisillons nouveaux nés lesquels présentent un point noir sur le côté droit de l'abdomen.Transmission par la mère

Les antibiotiques à large spectre type Erythrocine peuvent parfois agir mais certains parlent aussi  de virus , lesquels ne sont alors pas ou peu  sensibles aux antibiotiques , ou encore d'atteinte hépatique puis qu’essentiellement situé sur le côté droit , sans vraiment savoir à quelle type d'infection nous avons affaire , ce qui rend tout traitement aléatoire: généralement la durée de vie des oisillons ne dépasse pas 5 jours

Traitement possible : Erythrocyne , protecteur hépatique type  choline , vitamines

sur la photo on remarque bien le point noir sur l'abdomen de l'oisillon âgé de 2 jours