LES CANARIS DE CHANT
et leurs mélodies

LE HARTZ ROLLER (allemand: Harzer Roller  ( écouter ) ) est le nom d'une race de canaris domestiques élevés dans les montagnes du Haut-Harz en Allemagne. Les oiseaux ont été élevés dans le Haut-Harz entre Lautenthal et Sankt Andreasberg au milieu du XIXe siècle et ont acquis une renommée européenne. 

 Avec patience, il a été possible de produire une race de canaris possédant un chant mélodieux et très agréable, plein de variété et livré avec un bec apparemment fermé. 

Canari de mineur 

L'élevage et la vente de cette race populaire de canaris constituaient une occupation secondaire importante pour les mineurs, de même que la fabrication de cages pour les oiseaux. Dans la seconde moitié du 19ème siècle, l'élevage et la vente de ces canaris ont explosé. Contrairement à la légende répandue, les oiseaux n'étaient pas utilisés dans les mines pour indiquer la présence de monoxyde de carbone, ils étaient trop précieux. Les mineurs du Harz ont utilisé des oiseaux sauvages capturés à cette fin.

Les oiseaux ont été utilisés comme un système d'alerte contre l'air utilisé (allemand: Matte Wetter ), c'est-à-dire pour indiquer la présence de gaz toxiques tels que le monoxyde de carbone et de faibles niveaux d'oxygène dans l'air ambiant. Les canaris étaient particulièrement efficaces à cette fin car, contrairement aux pinsons, aux tourterelles et aux souris, ils réagissaient très rapidement au monoxyde de carbone. Bien qu'une souris ne puisse pas avoir de réaction notable avant 70 minutes, avec une concentration en monoxyde de carbone de 0,77% dans l'air, un canari tombera de son perchoir après aussi peu que 2,5 minutes d'une concentration de 0,29%. Pour cette raison, les canaris n'étaient pas seulement utilisés dans des opérations normales, mais surtout pour protéger les unités de secours en cas d'accident. 

Le canari de chant harzer roller -

https://www.youtube.com/watch?v=zaTzilk6ADk

Le MALINOIS WATERSLAGER

Le canari Malinois WATERSLAGER est un canari de chant d'origine belge. C'est dans la région de Malines que les premiers sujets furent produits, ce qui lui valut le surnom de Malinois. Sa couleur la plus répandu est le jaune mais il existe des malinois blancs, certains sont même huppés. Il chante en gonflant très fort la gorge et émet la plupart de ses variations le bec fermé. Son nom flamand de "waterslager" est à lui seul l'explication de la principale particularité de son chant : Les coups d'eau. Cette race est très ancienne,elle remonte aux XVème et XVIème siècles. Les éleveurs d'Anvers et de Malines apprirent à chanter à ce canari.

Le chant du Malinois Waterslager

https://www.youtube.com/watch?v=ZoUmR3SquFs


LE TIMBRADO 

Le Timbrado espagnol est un canari très rustique et élégant, avec une taille normale entre 12 à 14 cm et une forme allongée très semblable à celle du canari sauvage. Certains disent que le Timbrado est une race issue du croisement du canari sauvage. Mais on ne connait pas vraiment la vraie histoire de ce beau oiseau.

Les dénominations physiques du véritable canari Timbrado sont apparues dans les années 1960, auparavant on parlait de canarios del pais (canaris du pays), il a pour origine commune le RAZA qui se confondait à une époque. C'est un canari que les jeunes hommes Espagnols accrochaient à leur balcon pour attirer le regard des demoiselles qui passaient dans les ruelles.

A l'origine le timbrado est vert, petit mais un peu plus grand que le RAZA (11,5 cm). Avec une forme, des épaules droites et une belle poitrine . De tempérament bagarreur et nerveux, très différent que ces collègues Malinois et Harz. Il possède une voix forte et exceptionnelle, il est difficile de le qualifier dans la rubrique des canaris de salon. Très puissant il possède des pattes brunes et un bec plutôt petit (Bon, comme tous les oiseaux). Il n'est pas possible de faire une description générale valable pour la totalité des exemplaires, puisqu'en favorisant le chant on a renoncé, depuis les temps anciens, à une unification du type morphologique.

Le standard admet toutes les couleurs mais la plupart des Timbrado ont une livrée uniforme verte bigarré. Il existe également des spécimens bigarrés vert-jaune (panaché) avec prédominance du vert. Il existe aussi des Timbrados de couleur jaune, grise (Bleu), blanche, camelle (marron claire) mais ils sont assez rares.

En revanche, les couleurs non naturelles, les yeux rouges et les frisures du plumage ne sont pas acceptées. Un Timbrado rouge ou orange n'est pas un timbrado et même dans le standard COM il est disqualifié.

Le Timbrado est un canari vif, joyeux, heureux, dominant, agile dans ses mouvements, qui se caractérise par un chant fort et métallique, exécuté le bec ouvert. (pas comme le Harz et le Malinois)

Le Timbrado Espagnol se différencie des deux autres races (Harz et Malinois) par la puissance de son chant qui reste plus métallique, et beaucoup plus aigu. C'est un des canaris aux chants les plus divers : 11 tours de chant différents répertoriés ! Il possède un chant fort, plus intense, plus "Foufou", avec une continuité de son chant entre deux reprises de souffle, d'un chant à l'autre. Il a surtout été développé au nord-ouest de l'Espagne.

Depuis l'année 2017, la COM a reconnu une nouvelle race nommée le Cantor Espanol - Le chanteur espagnol. Un canari mélodieux mais à la base c'est un Timbrado. Il est jugé avec une nouvelle fiche trés différente, dans laquelle on remarque la notion des tours est absente ( vu qu'il est jugé comme un artiste chanteur d'où son nom).

Son chant différent issu des années de travail génétique et de sélection, ils ont découvert qu'il n'a plus les tours classiques d'un Timbrado mais une création, une mélodie, une complexité, une variation et une douceur qui lui a permis d'être différent que le Timbrado. La valeur d'un cantor, je ne connais pas trop et suite à ma petite expérience en Espagne, est valorisée dans sa création du chant et la complexité de son interprétation. Surtout un chant propre sans tours aiguës, ou crie, ou la métallique. Mais vraiment, il est très différent.

Le chant du TIMBRADO espagnol

https://www.youtube.com/watch?v=nQ4CB8-G6XI

le canari chanteur marocain: le flawta

Le canari marocain flawta est un canari chanteur par excellence.Son répertoire est riche et varié. et se distingue par ses notes empruntées au rossignol.Les strophes du Rossignol y sont depeintes. 
Il ne ressemble ni au malinois ni au harzer. Il a sa propre identité; sa personnalité ,son répertoire.
Il vous grise par son chant...Il ne comporte ni roulées en R ni sons aigus. Ses notes sont claires et nostalgiques .Il est le fruit d'un travail soutenu et acharné
AUCUN OISEAU CHANTEUR DÉJÀ CONNU NE PEUT L' IMITER. NI LE MALINOIS NI LE HARZER NI LE TIMBRADO. FAIRE APPRENDRE à CES OISEAUX SON RÉPERTOIRE SERAIT INUTILE ET PEINE PERDUE.
Il se distingue aussi par ses notes simples et aussi en reprises.Il est également capable de répéter une tintée ou une autre strophe plusieurs fois sans se lasser 20,30 ou même 50 fois . En l' écoutant on a l'impression parfois d’écouter deux ou trois oiseaux à la fois. C'est ça le flawta.Le vrai.Ses strophes sont si riches et. si variées.
Bref ,c'est un maître chanteur.Un vrai virtuose. 

Le chant du Flawta marocain

https://www.youtube.com/watch?v=_CdEUm9tsnI

L'alimentation chez le canari de chant

Voici les proportions de graines généralement utilisées par les éleveurs d'oiseaux de chant :

  • 40% d'alpiste
  • 35% de navette
  • 8% de gruau d'avoine
  • 4% de lin
  • 5% de niger
  • 8% de graines de santé

Le pourcentage d'alpiste varie suivant les saisons, il peut aller jusque 80% alpistes.

Matériel indispensable = Casiers d’écolage 

.Les leçons de chant

C'est après la mue, fin septembre, que vous pouvez le mieux apprécier la qualité de chant des jeunes canaris du Harz.

A cette époque, placez les mâles dans de petites cages individuelles, séparées par une cloison opaque pour éviter qu'ils ne soient distraits.
Après un temps d'adaptation (1 à 2 semaines), plongez progressivement la « salle de classe » dans la pénombre (vous pouvez aussi placer un rideau opaque devant les cages), ce qui aura pour effet de calmer les oiseaux et de les rendre plus attentifs.

Plusieurs fois par jour, leur professeur - et père- donnera une leçon de chant à des élèves très concentrés. De retour à la lumière, les jeunes vont naturellement se mettre à chanter et à parfaire leur voix en essayant d'imiter leur maître et en rivalisant entre eux. Et ainsi de suite chaque jour...

Au bout d'un à deux mois d'écolage, vos jeunes canaris auront fait des progrès spectaculaires ! Attention, si vous entendez un « mauvais chant », il faut écarter l'élève fautif car il peut communiquer ses défauts à ses compagnons.


Le chant: une affaire de mâle !

Si vous venez d'acheter un canari de chant adulte, vous n'aurez rien à lui apprendre, l'oiseau ayant déjà reçu un enseignement digne d'un conservatoire !

En revanche, si vous voulez vous lancer dans l'écolage, il faut avoir au moins 5 à 6 juvéniles qui s'entraîneront les uns les autres.
Une bonne solution est d'acquérir un couple reproducteur dont le mâle est un chanteur expérimenté qui fait la preuve de son talent.
Comme le chant est aussi une affaire de gènes, il est souhaitable que la femelle ait eu un père très bon chanteur.

Dès l'éclosion, les oisillons écoutent et se familiarisent avec le chant de leur père. Après leur sevrage, mettez les jeunes dans une volière pour repérer les mâles (ils chantent en gonflant leur gorge et la couleur est plus vive). Les femelles, elles, ne chantent guère: seules 10 % d'entre elles auraient un chant satisfaisant contre 90% pour les mâles En ce domaine, les messieurs ont incontestablement la primauté.

C'est bien parce qu'ils ont le chant dans les gênes, que les canaris dits « de chant » furent naguère utilisés dans les mines de charbon afin de prévenir les mineurs de l'imminence d'un coup de grisou ou d'un manque d'oxygène. Époque cruelle, où l'arrêt du chant était bien souvent accompagné de l'arrêt pur et simple de la respiration. Aujourd'hui, le contexte a bien changé, et si certains éleveurs ont choisi de se consacrer à ces canaris de chant, c'est d'abord par passion. « Les Anglais les nomment love birds ! »
L'éleveur a tout intérêt à entretenir leurs aptitudes naturelles : « Ils chantent le bec ferm
é.