Les Problèmes de l'élevage
Entrez un sous-titre ici

LES FEMELLES QUI NE NOURRISSENT PAS

Certaines femelles continuent à couver leurs petits et ne se lévent pas du nid pour les nourrir. Dans les premières 48 h  , les jeunes s'auto-nourrissent avec leur reserve de vitellus mais ils peuvent rapidement dépérir s'ils n'ont pas leurs becquées quotidiennes:

Astuce 1 : enlever le mâle en mettant la séparation afin qu'il n'aille plus nourrir sa femelle et qu'ainsi elle soit obligée de se nourrir seule et de nourrir ses jeunes qui vont réclamer

Astuce 2 : mettre un quartier de pomme , qui va stimuler son intestin , et l'obliger à quitter le nid pour évacuer ses fientes

Astuce 3 : l'aider à nourrir ses jeunes pour qu'ils restent vigoureux et aient assez de force pour inciter la femelle à les nourrir

en photo : oisillons bien nourris , on aperçoit les jabots pleins


UN SEUL OISILLON DANS LE NID 

Souvent , sur 4 oeufs  , 1 seul éclot . L'oisillon est ainsi seul dans le nid , duquel on aura pas enlevè les 3 autres oeufs non eclos qui serviront de support à l'oisillon et empêchera la femelle de l'écraser

Cependant ce jeune ne stimulera pas assez la femelle pour l'inciter à le nourrir , il ne bougera moins que 3 ou 4 oisillons sous la femelle .

Plusieurs solutions : soit la femelle est une bonne nourriciére et s'occupera bien de son petit  et donc pas de probléme même si souvent la croissance d'un oisillon unique est plus lente, soit l'éleveur le nourrit 3 fois par jour  , soit l'oisillon est placé dans un autre nid qui contient plusieurs jeunes de sa TAILLE.

A ce sujet , il est important de placer le jeune dans un nid qui contiendra des oisilllon d'une autre variété afin de ne pas le confondre , par exemple placer un jeune mélanine dans un nid de lipochrome et c'est une des raisons qui guide l'amateur à mettre en couvaison plusieurs couples en même temps , justement afin de pallier à ce genre de problème. Il est conseillé de procéder au changement de nid du jeune que l'on veut faire adopter , le soir avant le coucher du soleil, après l'avoir gavé et surtout de vérifier avant la tombée de la nuit que la femelle s'est remise sur le nid sur les jeunes oisillons et qu'elle n'aura pas éjecte l'intrus ce qui peut arriver

LE GAVAGE DES JEUNES

Parfois il es utile  , quand l'amateur en a le temps ,et ne rentre pas trop tard de son travail , de gaver des nichées qui ne le seraient pas normalement par les parents , les jeunes passeront une bonne nuit et profiteront. 
Il existe des produits de gavage et même des seringues de gavage , le produit que nous utilisons est le NUTRIBIRD A21 que nous donnons à l'aide d'une paille (servant à boire) taillée en biseau

Nous n'utilisons pas la seringue  équipée d'une canule de gavage .

LES FEMELLES QUI NE COUVENT PAS

Il arrive que des femelles ne couvent pas , quoique en général , elles aient une bonne raison (souvent oeufs non fécondés )l'amateur pourra répartir les oeufs dans plusieurs nids à condition que ce ne soit pas des oeufs d'oiseaux de même variété

Mais il s'avére la plupart du temps que les femelles avaient raison de ne pas se fatiguer à couver

LES FEMELLES QUI PLUMENT LEURS PETITS

ce n'est pas exceptionnel même s'ils existent des lignées qui transmettent ce probléme , on peut le rencontrer souvent au cours d'une saison d'élevage. 
Certaines femelles qui veulent effectuer une seconde ponte , plument les jeunes sortis du nid pour en tapisser le nouveau nid , ainsi si l'éleveur n'est pas assez vigilant , il peut trouver un jeune complétement déplumé en 24 heures. 

Le  jeune qui reste dans un coin  de la cage est un premier signe du jeune harcelé car c'est souvent un seul jeune et toujours le même qui est pris pour cible

Parfois le mâle participe au harcèlement

C'est à ce moment que l'on est content d'avoir une grille de séparation afin d'isoler les jeunes  des attaques des parents : les jeunes seront nourris à travers les barreaux de la grille.
Il se peut que la cage ne comporte pas de grille séparatrice , l'éleveur devra alors se procurer des cages-baby qui joueront le même rôle que les grilles de séparation

LES OISILLONS ÉJECTÉS DU NID

Parfois au cours d'une visite , l’éleveur aperçoit un jeune " tombé" du nid et gisant , froid : il doit prendre l'oisillon au creux de sa main et souffler dessus  , il s'apercevra souvent que  les oisillons sont plus robustes que l'on pense car ces derniers recouvrent rapidement un souffle de vie en bougeant dans la main; bien réchauffé , l'oisillon sera replacé dans le nid avec ses  frères et bien souvent l'incident sera clos

Mais il arrive aussi que ce même oisillon soit de nouveau retrouvé hors du nid , il peut donc s'agir d'une volonté de la femelle d’éjecter un oisillon malade afin qu'il ne contamine pas la nichée , aussi il semble que ce soit peine perdue , inutile de le replacer dans le nid.

LES OISILLONS ORPHELINS

Il arrive parfois qu'en cours d'élevage , les oisillons se retrouvent orphelins , l'éleveur est obligé de trouver une solution pour sauver ces petits oiseaux:

1 er cas : les oisillons sont encore au nid  , et on pourra les placer discrètement et le soir de préférence dans d'autres nids contenant des jeunes de leur âge , les parents se chargeront d'élever ces jeunes sans aucune distinction

2ème cas : les jeunes sont déjà sortis du nid mais ne sont pas encore capable de se nourrir seuls : on peut alors mettre avec un eux un mâle qui va les prendre en charge mais il conviendra de surveiller attentivement le comportement de l'adulte , parfois cela se passe mal et alors il faudra que l'éleveur se charge lui-même de nourrir les jeunes , comme dit dans un autre chapitre en taillant une paille en biseau qui , à mon avis , convient mieux qu'une seringue , la nourriture est beaucoup plus solide.


La 2éme couvée

Les oisillons ont entre 12 et 15 jours et la femelle pense à nicher de nouveau , pendant que le mâle soisillons qui , par leurs déjections , vont souiller les oeufs et même les casser : dans les 2 cas la couvée sera fichue ,d'autant que le mâle occupé à ses obligations de pére nourricier pourra ne pas féconder la femelle.

Il existe plusieurs solutions pour pallier à ces problémes de 2 éme couvée:

- entre 12 et 14 jours , descendre le nid et les jeunes sur le fond de la cage , le mâle les nourrira et les jeunes dés qu'ils sortiront du nid auront moins tendance à remonter dans leur ancien nid et donc laisseront la femelle couver tranquillement.

- mettre un deuxiéme nid quand la place est suffisante , si l'on a une cage avec 2 portes de façade par exemple'occupe entiérement du nourrissage . 

Le nid est occupé par les jeunes oisillons et il arrive que la femelle ponde  au milieu des 

Combien de couvées ?


.Nous pensons que nos canaris ne sont pas des machines à pondre et que lorsqu'une femelle à pondu , couvé et élevé 2 nichées , il est judicieux de la séparer du mâle qui continuera d'elever seul  la seconde nichée , et de la mettre au repos , elle aura rempli ses fonctions et il est inutile de la fatiguer plus , au risque d'hypothèquer son avenir: elle ira en voliére et pourra attaquer la mue plus en forme.

Il se peut que les femelles qui ont fait 2  couvées mais dont les oeufs se sont avérés clairs au mirage du 5éme-6éme jours , puissent  faire une 3éme couvée : en effet elles seront moins fatiguées et ce sera sans risque