les canaris
les 2 groupes de races

Les lipochromes

                                                                   1er groupe


Tous les amateurs de canaris ont débuté par l'élevage de canaris lipochomes, en particulier le plus connu  : le canari jaune. 

D'ailleurs dans l'esprit des gens un  canari est jaune et quelle n'est pas leur surprise quand ils voient toutes les variétés de canaris.

Les canaris lipochromes ne possèdent qu'une couleur de plumage claire dans sa totalité , la sous-plume est blanche.

La photo présente 2 canaris lipochromes jaune intensif.

On peut noter que les canaris lipochrome jaune affectés du facteur ino s'appellent Lutino.

les mélanines

                                                                 2ème groupe

Le canari mélanine est bien représenté  par le canari vert (appellation noir jaune), qui se rapproche le plus de son lointain parent des Iles Canaries d'où il est originaire.

Le plumage présente une ou plusieurs couleurs foncées, noires ou brunes qui s'ajoutent à une couleur plus claire, appelée couleur de fond.

Sur le canari en photo, on voit les couleurs des stries noires, le bec et les pattes sont également mélanisés, la couleur verte est la couleur lipochromique appelée couleur de fond.

Photo : canari Noir Jaune intensif.

Les 3 catégories de canaris

l'intensif , le shimmel & le mosaïque




L'INTENSIF    

Le canari représenté sur la photo est un lipochrome rouge intensif ce qui veut dire que le pigment rouge est présent sur la totalité de la plume créant une intensité de la couleur . On remarque aussi que le plumage est plus serré.

Il n'est pas recommandé d'accoupler 2 canaris intensifs  ensemble.

On notera que les canaris lipochrome rouge et affecté du facteur ino porteront le nom de Rubino.

 LE SCHIMMEL

Ce canari  présente un plumage long. De ce fait, le pigment rouge ne va pas jusqu'au bout des plumes, donnant ainsi à l'oiseau un plumage de couleur, d'aspect givré ( schimmel en néerlandais =  givrage). Ces oiseaux possèdent un plumage plus long que les intensifs c'est la raison pour laquelle il est fortement déconseillé d'accoupler 2 canaris schimmel entre eux, le risque de voir des kystes dans la descendance est élevé.

L'oiseau représenté est un lipochrome rouge schimmel avec un givrage bien régulier.


LE MOSAÏQUE  

Ce canari présente deux sortes de plumes, mais situées à des endroits différents du corps. Le plumage est presque entièrement blanc sauf à des endroits que l'on nomme points d'élection qui sont la tête, la poitrine, les épaules et le croupion.

A noter que le canari mosaïque mâle est beaucoup plus coloré que la femelle.

Le mâle présente un beau masque rouge, la femelle juste un trait sourcillière.

Le mâle possède un léger plastron rouge en V sur la poitrine, la femelle en est dépourvue.

le mâle et la femelle ont des épaules et le croupion colorés.

le canari en photo est un mâle lipochrome mosaïque rouge intensif.

                                                                                     LES CANARIS BLANC OU  LES                                                                                                                LIPOCHROMES  SANS OU A PIGMENTATION MINIMALE

Les canaris sans pigmentation lipochromique jaune ou rouge sont d’évidence Blancs.
Cependant il existe deux variétés de canaris blancs :

- Le Canari BLANC RECESSIF 

est complètement dépourvu de pigmentation lipochromique du fait de son incapacité à fixer la vitamine A, son plumage est entièrement blanc neige du plus bel effet, et souvent pour l'identifier on souffle ses plumes abdominales qui laissent alors apparaître un abdomen de couleur lilas (violet).

Comme son nom l'indique son caractère blanc est récessif si bien qu'il ne pourra s'exprimer qu'en l'accouplant avec un jaune (ou rouge) porteur de ce caractère blanc récessif.

C'est un très bel oiseau au plumage d'un blanc immaculé et qui implique dans son élevage une propreté et une hygiène méticuleuses.

Il est inutile de lui donner des bains spéciaux pour le rendre plus blanc que blanc.

Il est à noter que les Lipochromes blancs à facteur ino ont les yeux rouges d'où leur appellation de canari albino.

LE CANARI BLANC DOMINANT

Reconnaissable aux incrustations lipochromiques jaune ou rouge sur les dernières plumes rémiges. 

Il est possible d'atténuer les incrustations en travaillant l'oiseau avec le facteur ivoire.

L'accouplement pour obtenir du blanc dominant :

Blanc dominant x jaune

- 50% de jeunes blanc dominant, 

- 50% de jeunes jaune.

Longtemps il a été véhiculé que l'accouplement Blanc dominant  x  Blanc dominant  ne donnait pas de jeunes viables, on disait donc qu'il s’agissait du facteur létal. Or il semblerait que ce n’était qu'une légende et que beaucoup d’éleveurs qui ont pratiqué cet accouplement, dont moi, n'ont pas constaté son caractère létal.

LES LIPOCHROMES ROUGES A AILES BLANCHES


Comme leur nom l'indique ces lipochromes sont rouges ou jaunes avec la particularité d'avoir les ailes et la queue de couleur blanche.

Les Mélanines

LES NOIRS

 Hiérarchiquement nous partons du plus oxydé au moins oxydé, aussi nous commençons par le canari noir pour lequel l'oxydation du noir doit être présente au maximum dans le plumage.

Les pattes, le bec et les ongles sont également noirs.

Le dos et les flancs portent des stries noires bien visibles et continues qui se détachent sur une couleur de fond très oxydée.

L'eumélanine noire doit partir de la base du bec. 

il ne doit pas y avoir de présence de brun (Phaeomélanine) dans le plumage cela rendrait l'oiseau fautif, et il serait inutilisable pour la reproduction.

L'oiseau représenté est un Noir jaune intensif.

LES BRUNS

Deuxième dans l'ordre hiérarchique des plus oxydés, vient le canari brun qui comme le canari noir doit avoir une oxydation maximale, constituée par  l'eumélanine brune de même que la phéomélanine uniformément répartie sur tout le corps, sans nuire au contraste des stries qui sont brunâtres et donc se dégagent bien, sur le corps de l'oiseau, elles sont longues et continues.

Les pattes, le bec et les ongles sont brunâtres.

La présence d'eumélanine brune et de phéomélanine rendent l'oiseau plus sombre mais les stries doivent bien se voir sur la couleur de fond.

L'oiseau représenté est un Mâle Brun jaune.

LES AGATES

 Ils ont bénéficié du premier facteur de dilution, c'est en fait un Noir avec une réduction de la mélanine.

Les pattes, le bec et le ongles sont de couleur "chair".

Le dos et les flancs présentent des stries noires  fines et courtes, contrastant avec un fond gris, dépourvu de brun (phéomélanine) laissant voir le lipochrome (couleur jaune , rouge ou blanc) sauf chez les mosaïques  qui doivent avoir une inter strie grise.

Les grandes plumes, rémiges et rectrices  présentent des bordures gris clair, résultat de la dilution.

 Au-dessus du bec, la mélanine est légèrement diluée et dans la zone sourcilière, la pigmentation réduite du fait de la dilution, laisse apparaitre la couleur lipochromique.

 Enfin des moustaches bien dessinées contrastent avec la zone claire de la joue.

L'oiseau photographié est un mâle agate mosaïque jaune sans phéomélanine.

LES ISABELLES

Nous avons eu le Noir, l'Agate, le Brun et enfin  l'Isabelle, lequel est un brun dilué ou à mélanine réduite.

Les pattes, le bec et les ongles sont clairs.

Le dos et les flancs portent des stries beiges, fines, courtes et nettes se détachant sur un fond beige laissant apparaître la couleur (lipochrome) sauf chez les mosaïques qui doivent avoir une inter-strie beige très clair.

Au-dessus du bec la mélanine est légèrement diluée et dans la zone sourcilière. La pigmentation réduite du fait de la dilution, laisse apparaître  la couleur lipochromique.

Les grandes plumes, rémiges et rectrices sont entièrement beige, avec un liseret de couleur lipochromique sur la bordure externe

Les Canaris panachés

Qui n'a pas débuté  sa passion pour les canaris avec un canari panaché acheté dans une oisellerie ou bien tout simplement offert par un éleveur amateur ?

Ce canari n'offre que peu d’intérêt pour les éleveurs de canaris de couleur  puisqu'il est le fruit d'un accouplement entre un canari lipochrome et un canari mélanine. 

Cependant il faut lui reconnaître que c'est souvent un excellent reproducteur et par là même un parent nourricier qui peut parfois être utilisé pour suppléer des oiseaux élevant mal ou ayant peu d'aptitude pour l'élevage de leur nichée.

Par contre, il est très fréquemment présent dans les élevages de canaris de posture et de chant où il est reconnu.