les insectes et les parasites
Entrez un sous-titre ici

LES MOUSTIQUES

le fléau des élevages d'oiseaux tant leur présence entraîne des maladies qui parfois déciment un élevage en totalité : ce sont les vecteurs de la variole du canari , mortelle et hyper contagieuse.

 On peut pratiquer la vaccination à l'aide de vaccin spécifique , mais il faudra recommencer l'opération tous les ans.

 Le vaccin utilisé est le POULVAC : vaccination par transfixion de la membrane alaire.

Diffuseur de spray aux pyréthres en prévention et moustiquaires aux ouvertures.


LES POUX GRIS

Parfois les élevages, indemnes jusque là, se voient infestés de poux gris dont on se demande d'où ils peuvent venir : cela va souvent de pair avec une propreté pas assez rigoureuse ou bien une prophylaxie déficiente mais aussi une chaleur humide favorable à leur prolifération.

Les nids doivent être systématiquement poudrés avec des produits insecticides non toxiques pour les oiseaux, les locaux, préalablement à l'arrivée des reproducteurs, désinfectés et désinsectisés avec des produits spécifiques.

J'utilise en fin de saison après la sortie des oiseaux et en début de nouvelle saison de reproduction un Fogger hyper efficace : dans des locaux parfaitement clos, on déclenche le spray qui se répand automatiquement dans toute la pièce, y compris les recoins ( ne pas oublier d'ouvrir les tiroirs) les locaux restent fermés 24 h.

Les poux gris ne sont pas dangereux pour les oiseaux ou les oisillons, mais l'on a constaté des abandons de nichées par la femelle, ennuyée par les poux et il n'est pas agréable non plus pour les jeunes au nid d'être couvert de poux qui les harcèlent toute la nuit. 

LES POUX ROUGES

De loin les plus dangereux car ils sucent le sang des oisillons les conduisant à une anémie mortelle.

 Même traitement en préventif que pour les poux gris.

L'éleveur doit être vigilant au sujet de  ces infestations, dont la présence discrète , peut être décelée en plaçant ça et là des carrés de chiffons blancs que l'on inspecte de temps en temps, les poux ne sortant que la nuit ils seront plus visibles sur les carré de chiffon blanc.

ASTUCES ET TRAITEMENTS

Lorsque leur présence est détectée, s'en débarrasser demande beaucoup d’énergie et de travail et aussi de prudence car généralement nous sommes en période de reproduction, période où les oiseaux et notamment les femelles ont besoin de calme.

L'idéal, c'est de prévenir plutôt que de guérir, en utilisant toutes les astuces et moyens cités pour pallier à ce genre de désagrément. 

Pour les poux gris ou rouges :

- IVERMECTINE : produit spécifique, on met une mini goutte sur la nuque de l'oiseau ;

 - FRONTLINE pour chat : en mettre sur un coton-tige et le passer sur la membrane allaire de l'oiseau ;

- POUSTOP  : mélanger  dans la nourriture et en donner tous les 15 jours en prévention : il vaut mieux prévenir que guérir ;

- BI-POUX : saupoudrez les nids en prévention.

 J'utilise l'insecticide DK de Saniterpern en pulvérisation dans les coins et recoins de la pièce.

Pour les nids, on peut tapisser le fond des coupelles avec du savon noir, assez efficace.

Les feuilles de tabac à disposer dans le fond des coupelles est également un procédé répulsif.

Les laboratoires Comed viennent de créer une poudre à base d'huiles essentielles, laquelle mélangée à l'alimentation est éliminée par les fientes et les voies respiratoires, qui acquièrent un effet insectifuge pour les nids occupés par les oisillons et assainissent les volières.

Comment  détecter la présence de poux dans l'élevage


Hormis le fait de passer à proximité et que les poux vous sautent dessus, et la sensation de démangeaison très désagréable, ou bien lorsque vous attrapez un nid et que vous en avez plein les mains, les poux ont plutôt une activité nocturne, moment où l'éleveur n'est pas dans sa pièce d'élevage. Leur présence est souvent discrète sauf dans les grandes infestations, où les oisillons meurent les uns après les autres, exsangues souvent tant les poux rouges les ont anémiés ou, lorsqu'il s'agit de poux gris, ils meurent de froid, car abandonnés par le femelle constamment harcelée qui préfère quitter le nid.
Déposer dans différents endroits de la pièce d’élevage des carrés de chiffons pliés, qui deviendront un abri pour les poux, lesquels sortent la nuit et sont de ce fait invisibles le jour.
Il suffit de vérifier les carrés de chiffons qu'on aura choisis de couleur blanche et qui montreront ou pas la présence de poux.
Dans l’hypothèse d'une infestation de poux il convient de sortir tous les oiseaux, de nettoyer le local et de placer un fogger, j'utilise "FULGATOR", les portes et toutes les ouvertures bien fermées. Cette opération devra être renouvelée 2 à 3 fois à 10 jours d’intervalle.
Des feuilles de tabac pendues derrière les cages d'élevage constituent un bon répulsif également de même qu'un diffuseur de pyréthres.