Les canaris Frisés, de posture, de forme et à dessins
et leur élevage

PREAMBULE 

par Serge Denis éleveur de canaris de posture

Après avoir fait un bref tour d'horizon et plusieurs années d’expérience sur les différentes variétés de canaris (couleur, posture et chant) , je vous propose aujourd'hui de nous attarder un peu plus sur les canaris de posture. Certaines remarques sont également valables pour les autres types de canaris. la pleine période des expositions-concours commence en automne et par conséquent, c'est le moment d'observer et d'acquérir ses futurs reproducteurs. Avant d'acheter un oiseau, il faut d'abord savoir ce que l'on désire élever. Ce choix est personnel et ne doit en aucune façon être influencé par les modes ou des éleveurs expérimentés désirant vendre à tout prix leurs oiseaux. Votre choix se portera, de préférence, vers des oiseaux plutôt facile à élever et bien typés. Au début, il est préférable de ne pas jongler avec plusieurs races;  je conseillerais de créer sa propre souche en partant avec 3 ou 4 couples de la même variété , plutôt que de s'éparpiller avec 4 couples de sujets différents, afin d' obtenir de bons oiseaux standards et participer d'une façon heureuse aux expositions-concours. Pour connaître les différentes variétés , des visites dans les expositions de votre région ou même plus éloignées sont indispensables. ils vous permettront d'identifier les canaris de posture. Si vous adhérez à un club ornithologique( recommandé fortement) et que celui-ci organise un concours, soyez présent lors des jugements. Sans troubler le travail du juge, vous apprendrez progressivement quels sont les qualités et les défauts de chaque oiseau. Pendant les pauses ou à la fin des jugements, vous pourrez même poser quelques questions sur des pointages que vous n'aurez pas compris. Enfin, pour avoir une idée encore plus complète de votre futur élevage, il est indispensable d'aller voir quelques éleveurs expérimentés, de préférence ceux ayant obtenu des résultats satisfaisants lors des concours. Ceux-ci vous donneront quelques conseils sans doute fort utiles. L'achat d'un oiseau, quel qu'il soit, ne doit pas être impulsif. Si votre but est d'élever des oiseaux dans leur standard et de participer ensuite à des concours, votre achat doit être judicieux. Ne pas oublier que les oiseaux les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs. Il faut faire en fonction de votre budget. L'achat de 2 champions ne donne que rarement  des futurs champions. Mais 2 oiseaux mal typés donneront toujours des mauvais oiseaux, à quelques exceptions près .La plupart des éleveurs réalisent plusieurs tris parmi leurs jeunes. Le premier tri est juste après la mue. Il consiste à éliminer les oiseaux qui n'iront pas en concours et qui ne serviront pas en tant que futurs reproducteurs. Mais ce premier tri est parfois difficile, car les oiseaux ont à peine fini leur mue et il est difficile pour un novice de distinguer les futures qualités ou futurs défauts des oiseaux. Il ne faut pas perdre de vue que chaque éleveur possède de très bons oiseaux, , des oiseaux moyens et parfois quelques "déchets". Cela explique la différence des prix pratiqués par un éleveur sur ses différents jeunes. Si vous avez un doute sur la valeur de l'oiseau, mieux vaut attendre que l'oiseau soit jugé, avec l'accord de l'éleveur. Attention, dans certains cas, le pointage peut augmenter le prix de l'oiseau. Il y a des sujets très corrects et bien typés dont l'éleveur a hésité à se débarrasser mais le choix est généralement faible et il faut tomber au bon moment. Des relations suivies avec un éleveur sérieux permettent de trouver de bons sujets pour démarrer ou améliorer un élevage. Les relations avec des éleveurs expérimentés ne doivent pas se limiter uniquement à la cession de sujets de leur élevage mais offrir des conseils qui doivent accompagner l'achat, tels que l'entretien des oiseaux (cages, nourriture, etc). N'hésitez pas à poser des questions, même si vous pensez que vous allez paraître "idiot". . Il est également intéressant d'aller visiter plusieurs élevages. Chaque amateur a ses trucs ou astuces.

LES CANARIS FRISES

LE FRISE GÉANT ITALIEN

Frisé géant italien  (AGI) magnifique oiseau

Les canaris AGI le plus souvent, sont des oiseaux de grande taille; ils ne sont pas toujours des champions mais ils peuvent être porteurs de quelques unes des caractéristiques typiques de la race :.
Accouplés il faut faire de la compensation; 

 pour un mâle moyen avec une femelle excellente sur tous les points  et si le mâle est faible, ce couple donnera presque toujours de bons résultats ,mais il faut pas oublier que la génétique n'est pas faite de certitudes tant que nous avons à faire avec des caractères d'hérédité  

photo: Frisé italien de l'élevage de Serge Denis

En quelques mots parlons du plumage chez mes canaris frisés ce qui a une très grande importance lors de mes accouplements
La plume longue c'est la plus appréciée par les éleveurs ,l'oiseau est schimmel, et doit être très volumineux comme son mon l'indique les plumes de l'oiseau sont longues mais faut îl aussi qu'elles soient souples soyeuses et placées au bon endroit afin d' en assurer l'élégance et le maintien du manteau, des épaules, du jabot qui doit être double ainsi que du bouquet , les nageoires fortes bien relevées et symétriques, les plumes d' olives et les plumes de coq abondamment formées aussi les pattes sont culottées.
La plume courte c'est au contraire une plume très serrée au corps qui fait paraître l'oiseau moins gros il est très intensif beaucoup moins volumineux et le plumage ne laisse pas apparaître toutes les qualités citées pour une plume longue ces sujets sont beaucoup moins appréciés, moins beaux, et pourtant très utile pour mes prochains accouplement s.
La plume demis longue elle se trouve entre les deux et nous fait apparaître pas mal de défauts quand même, souvent une nageoire semis pendante ou un manteau déporté ou encore un jabot mal formé, mais ses oiseaux peuvent me servir à rattraper certains défauts je vous expliquerais comment s'en servir ils me sont utile pour mon élevage !
Il y a aussi la plume molle et la plume dure chez nos frisés, en général il est préférable un oiseau à la plume dure car les frisures se tiennent beaucoup mieux dans leurs positions déterminées par le standard de l'oiseau, alors qu'avec la plume mole toutes les frisures ont tendance à retomber, ce qui rend l'oiseau plus lourd sur le perchoir et va sans doute le pénaliser et même le déclasser, les sujets ayant ces défauts sont à mettre de côté !

Serge Denis Éleveur de frisés

SCHÉMA de la position et forme des principales plumes du Frisé Géant italien 

Tête, col et col relevé : Le caractère distinctif de la race du Frisé Géant Italien, par rapport à toute autre race frisée, est son col relevé, d'où la tête en forme de capuchon, complet ou partiel. La tête: doit être arrondie et très volumineuse. Le col relevé dans sa partie intérieure se fond harmonieusement avec le "collier" en forme "gouttière". La tête doit avoir un bec conique, large à la base, un cou avec des plumes dirigées vers le haut, lesquelles dans la partie postérieure sur la région de la nuque, formant le col relevé.

 Nageoires : Bien développées, portées vers le haut sans affaissements. Symétriques s'approchant des ailes de façon vaporeuse. 

Taille : Longueur minimum 21 cm. Aspect harmonieux. Plumage : Souple et fin, très volumineux, bien en ordre. Toutes les couleurs sont admises. 

Manteau et bouquet 1:Manteau avec plumes larges, longues, très étendues formant une frisure harmonieuse et très vaporeuse en forme de rose composent une corolle avec des plumes qui retombent en avant et sur les côtés à partir d'une zone centrale au dos. Le petit bouquet au croupion complète le manteau et doit être vaporeux. 

Jabot et abdomen : Dans le jabot, les plumes convergent vers le haut, formant un "éventail" dans la zone proche du collier, sans former de cavités. Dans l'abdomen, les plumes sont orientées vers le haut et s'unissent au jabot sans former d'espaces vides. L'abdomen a une surface très ondulée. Queue :  Homogène, robuste, à l'extrémité "carrée" avec des plumes rectrices très longues et droites. Partie au-dessus de la queue avec de nombreuses plumes de coq longues et larges. 

Maintien : Fier et puissant avec la queue alignée au tronc ou légèrement retombante, inclinaison par rapport à l'axe horizontal de 60°. 

Ailes:  Régulières et puissantes, non retombantes et bien imbriquées. Une légère superposition des pointes est admise. 

Jambes et pattes:  Grosses pattes robustes, assurant une bonne prise sur le perchoir. Ongles tortillés ou tendant à s'entortiller.

Superbe jeune AGI 2018 né chez Serge Denis

le baguage de cette race est de diamètre 3.2 mm

                                                ARRICIATO DI GIGANTE ITALIANO

( Frisé Géant Italien )
Sujet magnifique ,ce canaris est l'un des plus beaux canaris de posture.
Cette nouvelle race de canaris frisés à été crée en Italie a partir de croisements et de judicieuses sélections. Ces frisés ont étaient présentés pour la première fois en France au Mondial de REIMS.  Il se caractérise par sa grande taille dépassant les 22 cm avec son plumage frisé.

EXTRÊMEMENT SENSIBLE AU FROID

Les variétés jaune vert ou panachées, blanc sont les plus courantes!

en photo: un jeune frisé de l'élevage de Serge Denis

LE FRISE REGRETTO


J'ai eu la chance d'acquérir un couple de Regrettos chose pas facile ! cet oiseau étant pas encore défini comme oiseau reconnu avec un standard COM, mais j'ai craqué devant cette magnifique petite boule de plumes je savais qu'il était très beau, je vais quand même essayer de vous en parler malgré mon élevage tout récent avec cet oiseau !Après le frisé géant d'Italie voici le mini qui arrive ;  cette nouvelle race est en train de s'affiner depuis 2011, année ou le premier Regretto à vu le jour. Sans contestation cet oiseau à de la tenue et de l'allure, il est beau ; sa création est due aux croisements et sélections d' éleveurs amateurs italiens; mais par leurs efforts cette nouvelle race de canaris de posture arrivera à trouver son vrai standard. A mon avis son élevage est assez ingrat en le sens que l'on obtient en général un nombre restreint de jeunes avec des signes très marqués, caractéristiques de cette race,
En vérité, lorsque l'on le rencontre pour la première fois c'est sa forme qu'on regarde, sa tête qui est belle mais aussi son corps tout frisés et cet oiseau est tout petit 13 cm .Il a la forme d'une coquille c'est une petite boule sans trou dans son plumage ,c'est aussi un oiseau très vif qui est toujours en mouvements il remplit toutes les conditions de bonne santé . Mon souhait serait de réussir son élevage afin de continuer et d'essayer de l'améliorer, de poursuivre sa progression vers un vrai standard qui serait définitif. J'ai essayé par ces quelques lignes de vous faire connaitre ce petit oiseau ( le Regretto italien) mais, mes commentaires sur cette nouvelle race sont simplement un résumé qui reste mon avis et un jugement personnel ! 

Serge Denis éleveur de canaris frisés

jeune frisé Regretto élevage  S.Denis
Jeune frisé Regretto élevage S.Denis
Jeune frisé Regretto élevage S.Denis

Le FRISE PARISIEN


Paroles d’éleveur par Serge Denis

" le frisé Parisiens est un des grand canaris de posture, sa taille est de 19 à 22 cm de la pointe de son bec à l'extrémité de sa queue son envergure de 29 à 30 cm .Ce très beau canaris de posture  fait toujours sensation  dans les expositions par sa puissance , sa position dressée et son potentiel massif et la symétrie de son plumage.

Comme dans les autre races de canaris on y trouve des schimmel et des intensifs, assez peu nombreux et pourtant indispensables pour l'élevage leurs plumes sont plus courtes et plus serrées . Cette diminution en nombre chez les intensifs est due au fait que ces frisés ne sont pas des oiseaux de concours car ils ne peuvent rivaliser avec les schimmel leur plumage étant trop serré alors qu'un beau frisé demande un plumage volumineux.
Il ne faut surtout pas confondre les frisés intensifs dans leur couleur, mais bien schimmel au plumage long et souvent avec une plume molle car chez les frisés parisiens on rencontre trois sortes de plumes : la plume fine et soyeuse donne à l'oiseau les conditions idéales pour les concours, la plume demi-dure intermédiaire sert comme l'intensif à renforcer le plumage, puis la plume dure la moins belle mais utile pour les accouplements. Les frisés parisiens ont une particularité qui leur est propre ce sont les ongles des pattes recourbés , tordus en tire-bouchon ceci se remarque dès le première mue, l'ongle du pouce et ceux des doigts sont déjà plus long que les autres, pour moi les frisés parisiens et AGI sont des oiseaux formidables il y en à de très beaux et je vis quotidiennement avec eux, ces oiseaux sont vraiment beaux qu'après leurs première grande mue, donc c'est dire la deuxième année ! "

Soyons fiers de notre frisé Parisien , l'un des plus grands canaris de posture , sa taille est comprise entre 19 et 22 cm. C'est à coup sûr le canari qui attire l’œil des visiteurs d'exposition par sa position sur le perchoir fière et hautaine

Son plumage massif  et symétrique, sa position dressée en font un bijou ornithologique.

Une particularité qui lui est propre est ses ongles retournés en forme de tire-bouchon

TÊTE OVALE avec 2 possibilités de frisures:

-plumes rabattues d'un côté ou des 2 côtés formant une casquette

-plumes relevées et roulées formant un casque

Les favoris viennent compléter les frisures de la tête

Le MANTEAU, LES ÉPAULES

formé parles plumes du dos séparées par une raie médiane entre les ailes pour retomber élégamment et symétriquement  de chaque côté.Les plumes du manteau sont longues, dirigées vers les épaules , donnent du volume à l'oiseau.Il commence au dessus des épaules et recouvre les 2/3 des ailes sur leur longueur

LE BOUQUET

Touffe de plumes qui sort juste en bas du manteau et entre les ailes et retombe soit d'un côté soit de l'autre, apanage des bons sujets

LE JABOT

part de la naissance des nageoires et remonte jusqu'à la collerette, formé par des plumes partant de chaque côté de la poitrine , pour se croiser au centre et former une sorte de petit panier.Les frisures sont longues et bien fournies et forment un jabot volumineux bien symétrique

LE COU

la collerette est formée de plumes fines et ondulées

OLIVES,PLUMES DU COQ

L'Olive est formée par une touffe de plumes fines qui part de la naissance de la cuisse  et se prolonge jusqu'à la naissance de la queue

Les plumes du coq partent de la naissance de la queue pour retomber de chaque côté

ELEVAGE

Pas de problème particulier , le frisé parisien est un bon reproducteur qui demande néanmoins une hygiène et propreté de la cage rigoureuses. Les reproducteurs doivent être sélectionnes sévèrement en considérant les frisures , la taille et la règle intensif x schimmel et ne pas oublier que l'on ne compense jamais un défaut par une qualité

baguage en diamètre 3.2 mm

LE MEHRINGER


Taille  13 cm. 

Manteau et bouquet :Manteau: volumineux, retombant symétriquement de chaque côté d'une ligne médiane. Bouquet : Le bouquet est un plumage supplémentaire, implanté dans le bas du manteau et entre les ailes, orienté à gauche ou à droite Jabot et ventre 15 Le plumage des deux côtés de la poitrine se dirige et se touche au milieu de la poitrine.

 Le ventre est également frisé.

 Nageoires : Les flancs se trouvant au dessus des cuisses, sont volumineux et de tous côtés symétriquement montants. Tête, collerette, favoris : La tête du Mehringer est assez large et bien frisée, elle doit être en harmonie avec les proportions du corps. La tête inséré dans les épaules par une corolle de plumes redressées formant une collerette. Les joues sont garnies de favoris. 

Pattes et jambes : Court, avec jambes frisés. 

Queue : La queue doit être large et serrée. Les plumes de coq sont présentes aux deux côtés de la queue. 

Maintien : Le maintien est érigé. La tête, le dos et la queue doivent montrer une ligne droite.

 Plumage : Volumineux et soyeux. 

Toutes les couleurs sont permises. 

Le FRISE DU  NORD


C'est un grand canari (17 à 18 cm) avec une tête proportionnée au corps , avec un cou dégagé , les deux sont dépourvus de frisure.les pattes sont moyennement longues légèrement fléchies, les cuisses sont apparentes et emplumées normalement.Comme beaucoup de frisés , le Frisé du nord ne porte que 3 frisures : manteau ,nageoires et jabot

Il a une allure fière , droite à 85%

c'est un des frisés le plus facile à élever , toutefois le choix des reproducteurs est primordial pour sortir de bons oiseaux: partir avec un couple répondant parfaitement aux lois du standard

Accoupler intensif x schimmel ou l'inverse quoique l'on puisse de temps en temps accoupler schimmel x schimmel pour allonger la plume et donner du volume aux frisures

baguage en diamètre 2.9 mm

Le FRISE DU SUD


C'est un oiseau timide  , qui se tient fièrement  sur le barreau dans la posture en forme de 7.

Le cou fait un angle de 90° avec le corps.

Les pattes sont longues , raides et les cuisses bien emplumées

Les ailes sont longues et collées au corps et se terminent en pointe.

Une queue étroite et bien formée

Sa taille est de 16 à 17 cm , et sa particularité est la nervosité et la raideur de ses pattes ainsi que son habitude de s’agripper par une patte aux barreaux de la cage.

Comme tous les frisés , il doit posséder les 3 frisures essentielles à cette catégorie d'oiseau ; le manteau , le jabot et nageoires , lesquelles ne doivent pas se mélanger 

Facile à élever selon la règle intensif x schimmel quoique schimmel x schimmel donne de bons oiseaux mais il faut revenir à la règle de base tous les 2 ans sous peine de voir la plume s'amollir et s'allonger

baguage en diamètre 2.9mm

le FIORINO


Le Fiorino huppé

Comme son nom l'indique ce canari est une création italienne ,de petite taille (13 cm) avec les 3 frisures principales caractéristiques de tous les frisés :manteau + nageoires+ jabot.

l'origine de sa création vient du croisement du frisé du nord avec le Gloster Corona dont il a hérité la huppe identique à celle de son ancêtre.

L'accouplement doit être impérativement ;

Fiorino huppé x Fiorino non huppé

L'élevage n'et pas difficile tant cet oiseau est un bon nourricier mais il faudra pour sortir de beaux sujet , sélectionner des oiseaux au standard irréprochable avec une huppe la plus ronde possible avec un point bien centré, de petite taille

Les frisures doivent être parfaites, les nageoires remontant jusqu'aux épaule , le manteau doit recouvrir le dos et le jabot qui ne doit pas présenter de trou .

La difficulté est de conserver des oiseaux à tête ronde et de petite taille

 baguage en diamètre 2.9 mm

Le Fiorino non huppé à accoupler avec un Fiorino Huppé

                                            LE FRISE PADOVAN

Création de nos amis italiens:

Tête-huppe-cou et collerette: Bec: adapté à la taille de l'oiseau. La huppe est composée de plumes souples qui retombent sur le bec et l'oeil. La huppe couvre bien l'arrière de la tête. 

Cou lisse et bien dégagé. Collerette complète à la base. Une partie dénudée minimale sur l'arrière de la tête est autorisée. L'oiseau non huppé doit avoir la tête grosse et lisse avec des sourcils bien prononcés. 

Plumage :  Soyeux et abondant. Volumineux sur l'abdomen. Taille  :  18 - 19 cm avec des proportions parfaites. 

Position :  Bien érigée. La tête, le corps et la queue forment un angle de ± 65° sur l'horizontale. 

Jabot :  Volumineux, remontant avec vide en dessous du jabot. Séparation entre jabot et abdomen avec de légères frisures. 

Manteau :  Volumineux et symétriquement réparti pour couvrir entièrement le dos. 

Nageoires : Volumineuses, implantées symétriquement et relevées jusqu'au manteau. 

Ailes :  Régulières et bien adhérentes. 

Jambes et pattes :  Les cuisses bien emplumées. Jambes, ongles et pattes solides. Ongles non tire-bouchonnés. 

Queue : Homogène, pourvue de plumes de coq, de chaque côté de la queue, longue et large. 

Condition : Actif, propre et en bonne santé. Toutes les couleurs sont admises, ainsi que le panaché. 

ELEVAGE : trouver de bons oiseaux qui répondent au standard , pas de difficulté particulière

LE GIBBER ITALICUS

Gibber italicus

 "Paroles d'éleveur " de Serge Denis 

l est donc possible que le gibber soit défini par de nombreux passionnés de l'ornithologie, excessivement squelettique et frêle, avec quand même une certaine vigueur du moins égale aux autre races de canaris de posture. Cette race d'oiseau reste quand même Ilassez typée et  difficile à élever, sauf pour les éleveurs expérimentés et tous ceux qui veulent apprendre. Ce n'est pas facile de s'en procurer et son prix reste assez élevé mais si on aime et qu'on puisse l'acheter, il faut quand même tenter 

Photos : Gibbers de l'élevage de Serge Denis

Gibber italicus lipochrome  elevage Serge Denis
jeunes gibber italicus 2018 elevage Serge Denis
Gibber italicus panaché elevage Serge Denis

GIBBER ITALICUS LIPOCHROME

Comme son nom l'indique , cet oiseau est une création italienne.On pense que les éleveurs italiens ont obtenu ce canari en pratiquant une consanguinité et une sélection rigoureuse , en accouplant toujours des oiseaux au plumage intensif , raccourcissant la plume et diminuant la taille et le volume de l'oiseau.

La typicité de ce canari vient de sa posture classique en forme de 7, ces pattes raides et nerveuses et sa propension à s’agripper aux barreaux de la cage, les cuisses sont déplumées et le sternum est bien visible.

Les frisures classiques des frisés sont courtes mais bien visibles.

Jabot: symétrique laissant voir le sternum nu

Le port de la tête et du cou forme un angle à 90° , tête serpentine , petite et lisse 

Cou: long , fin sans frisure fait un angle à 90° avec le corps

Manteau : divisé par une raie médiane le plus symétriquement possible

Nageoires : symétriques , remontantes

Cuisses : déplumées

Ailes ; bien adhérentes au corps

Pattes : raides , perpendiculaires au perchoir

Taille : 14 à 15 cm

Position : en forme de 7

toutes les couleurs sont autorisées , naturelles ou artificielles

L'élevage du gibber italicus est avant tout une affaire de spécialiste tant les accouplement intensif x intensif doivent être judicieusement effectués. Les éleveurs de gibber gardent toujours quelques oiseaux aux plumages plus long pour effectuer des corrections dans l'élevage

Ce canari malgré l'impression de chétivité qu'il dégage est un excellent éleveur et bon nourricier

bague : diamètre 2.9 mm

LE GIBOSO ESPAGNOL


 position :en forme de chiffre 1. En position, le cou et la tête doivent former un angle de 45° à 60° avec le tronc. 

Type: laisse voir bien distinctement les parties frisées et lisses. 

Cou :Très long, lisse et élancé vers le bas. 

Jambes : Longues et rigides. Cuisses déplumées devant et pliées en arrière

. Frisures de la poitrine (Jabot) Abdomen  Bien proportionné avec les frisures vers l'intérieur de chaque côté vers le centre, de façon à montrer le sternum entièrement dénudé. Abdomen lisse. Ailes et frisures du dos 

Ailes longues en proportion et bien adhérentes au corps sans se croiser. Les bouts des ailes se détachent légèrement du corps. En proportion. Des épaules portées hautes avec des frisures symétriquement réparties de chaque côté d'une ligne médiane qui forme un manteau qui couvre bien le dos. 

Taille  Minimum 17 cm. Tête 5 Petite, serpentine et lisse. Bec conique et proportionné. 

Queue En proportion avec le corps, étroite et dirigée légèrement vers la perche pour la toucher doucement. Nageoires 5 Légères frisures qui partent symétriquement de chaque côté du corps pour former deux petits flancs.  Plumage bien fermé sur les parties, lisse et clairsemé sur les parties frisées. Toutes les couleurs sont admises. 

MELADO TINERFENO


MELADO TINERFEÑO

 Position : Erigée en forme du chiffre 1 

Forme: grande, volumineuse, marquant parfaitement les zones des plumes lisses et des plumes frisées. 

Jabot (poitrine) :Large, avec des frisures courtes qui naissent symétriquement de chaque côté de la poitrine jusqu'au centre, de façon à permettre de voir le sternum et le ventre couverts de plumes lisses et courtes.

 Abdomen: lisse. 

Nageoires (flancs) : Plumes frisées qui naissent des deux côtés du corps et forment deux grandes nageoires, serrées, symétriques sans adhérence aux ailes. 

Taille : Minimum 18 cm. 

Manteau (épaules) :Large, avec des épaules hautes, avec des plumes qui partent symétriquement de la ligne médiane du dos et tombent abondamment des deux côtés du dos formant un manteau très volumineux. 

Cou :Long, couvert de plumes lisses. 

Tête : Proportionnée, couverte de plumes lisses. 

Plumage:  Abondant, soyeux, compact en plumes lisses et volumineux en plumes frisées. 

Queue : Longue et serrée. Perpendiculaire au perchoir.

 Ailes : Longues et bien adhérentes au corps, sans se croiser. Jambes:  Longues, raides, avec les cuisses couvertes de plumes. 

LE FRISE SUISSE


Tête :serpentine , bec fin

Cou: long et fin , recouvert de plumes lisses

Manteau : plumes du dos  recourbées à gauche et à droite, séparées par une raie médiane et bien symétrique

Jabot : pas trop volumineux , symétrique en forme de petit panier

Nageoires: symétriques et bien relevées

Bas-ventre : plumes lisses

Ailes : adhérentes au corps

Jambes : longues et légèrement fléchies , les cuisses sont bien emplumées

Queue : longue et bien fermées, touchant presque le perchoir

Maintien : en forme de demi-lune 

 Taille :16 cm à 17 cm

Couleur : toutes les couleurs sont admises sauf la coloration artificielle

Elevage : choisir des oiseaux conformes au standard , intensif x schimmel

Les Canaris de Posture

Le BOSSU BELGE


C'est un grand canari européen ( 17 cm-18 cm) crée en Belgique qui doit présenter une petite tête fine et ovale, des épaules très hautes , des pattes longues  et légèrement fléchies, une queue longue et étroite et une position sur le perchoir dressée et droite , sa couleur doit être naturelle..

Ce canari est très difficile à élever ;  intensif x schimmel constitue la règle des accouplements , il reste l'affaire de spécialistes. Si vous souhaitez vous lancer dans cette race , gardez le contact avec l’éleveur qui vous accompagnera par ses conseils

photo: Bossu belge jaune  schimmel

 bague: diamètre 2.9 mm

Le HOSO JAPONNAIS


Comme son nom l'indique , ce canari est une vieille création japonaise par croisement avec des canaris européens tels le Scotch Fancy mais de taille réduite  et peut être, le bossu belge.En effet ce canari mesure 11 cm et quand on l'observe , on a l'impression qu'il regarde toujours en dessous  et surveille sa queue, celle-ci passant sous le perchoir.

Son nom Hoso se prononce Hosso qui veut dire fin, effilé.
Fin et élancé , les ailes collées au corps , cet oiseau est un excellent reproducteur  , bon nourricier qu'il est préférable d’élever en couple , la règle étant toujours intensif x schimmel mais si la possibilité se présente l'accouplement semi-intensif x semi-intensif permettra de conserver à ce canari  toute sa finesse

La nourriture est importance pour ce canari qu'il ne faut pas engraisser sous peine de lui voir perdre son allure longue et fine

photo: Hoso japonais jaune semi-intensif                      baguage en diamètre 2.5 mm

Le MUNCHENER


Comme son nom l'indique c'est un canari d'origine munichoise donc allemand qui se présente de manière éveillée et vive , d'une taille de 15 à 16 cm

Tête : petite

Cou: long , étroit

Épaules: étroites

Poitrine:ressemble à celle d'un bossu belge en moins importante , hérité de son ascendance

Ailes: longues et bien collées au corps

Cuisses: visibles

Queue:longue et étroite dans la ligne du dos

Plumage : lisse et de couleurs naturelles

Maintien : allure légèrement voûtée , dos et queue formant une ligne droite qui se casse brutalement et le cou et la tête sont légèrement penchés vers l'avant

L'élevage: pas de difficulté particulière , toujours respecter la règle intensif x schimmel ou l'inverse ainsi que le choix de reproducteurs irréprochables

bague : diamètre 2.9 mm


Le Scotch fancy


c'est un oiseau écossais qui aurait été obtenu par divers croisement tels que le frisé français et le bossu belge; 

Tête : petite et ovale

Cou : long en forme de cône

Épaules : hautes ,étroites et rondes

Dos : rond et bien courbé

Poitrine : ligne tendue

Ailes : bien collées au corps

Queue : longue, étroite passant sous le perchoir

Cuisses : visible légèrement

Pattes : fléchies

Plumage : lisse , couleurs naturelles 

Taille : 17 cm 

 Maintien : en forme de demi-lune

L'élevage : parents bons nourriciers , la difficulté consiste à trouver de bons oiseaux , l'accouplement intensif x schimmel ou l'inverse est la règle

bague: diamètre 2.9 mm



IRISH FANCY

l'


Tête: Petite, étroite et nette. Laisser voir de face, un petit bec Les yeux distinctement visibles

 Corps : Largeur au niveau des épaules : 3,3 cm 

Taille:  12,7 cm 

Corps:  en forme de fuseau, bien proportionné 

Ailes :bien adhérentes au corps 

Cou: visible 

Plumage : Bien fermé et compact. Une bonne couleur naturelle Montrer des contours bien distincte et clair 

Mouvement:  Alerte avec des mouvements rapides et énergiques 

Position: sur le perchoir de 65° à 75° 

Queue : Fermée et bien portée 

 Pattes : Longueur moyenne Cuisses visibles  En Toutes les couleurs sont admises, sauf le rouge La nourriture de coloration n'est pas admise 

LIARGUET ESPAGNOL


Position : Erigée. Formant un angle de 60°. 

Corps  :Allongé, légèrement cylindrique, fin.

 Poitrine ;Etroite, mince, sans rondeurs.

Dos : Etroit, mince, sans rondeurs. 

Ailes: Très longues, adhérentes au corps, sans se croiser. Queue: Très longue, étroite, termine légèrement fourchue. Taille : 15 17 cm (minimum). 

Tête : Petite, ovale. Avec un bec conique et bien proportionné. 

Cou :Moyen, mince, il sépare la tête du corps. 

Plumage: Court, lisse, compact, bien adhérent au corps. Couleur:Uniforme ou tachetée. Facteur rouge autorisé. Pattes : Longues, légèrement fléchies, cuisses visibles et couvertes de plumes courtes. 

L'ARLEQUIN PORTUGAIS


 Corps: allongé, élancé et harmonieux. 

Poitrine: légère et uniformément arrondie. 

Dos :droit, dans la même ligne que la queue.

 Ailes: longues, bien adhérentes au corps et sans se croiser, ni être tombantes, terminant unies sur le haut de la queue. 

 huppe : (chez l'Arlequin Huppé) - en forme de tricorne (2 angles derrière et 1 virtuel devant) irradiant d'un point central du haut de la calotte, et se laissant tomber adhérente et symétriquement, sans couvrir les yeux et le bec. 

Tête: (de l'Arlequin Pair) - Tête étroite, allongée, plus large en arrière qu'avant. 

Bec: fort et proportionné. Yeux vifs et bien visibles. Cou: bien ébauché et harmonieux, faisant clairement ressortir la tête du corps. 

Taille 15 16 cm. 

Couleur 10 Multicouleur, avec un panaché bien équilibré et du facteur rouge. Coloration artificielle obligatoire. 

Plumage  Lisse, compact, soyeux et bien adhérent au corps.

 Maintien/Mouvement : Position érigée (55°) et majestueuse. Corps bien relevé et tête levée. Oiseaux joyeux avec des mouvements agiles. Pattes : Fortes, longues et légèrement fléchies, préférentiellement panachées. Cuisses bien visibles. 

Queue : Longue, étroite et légèrement bifurquée à l'extrémité, préférentiellement panachée. i

LES CANARIS DE FORME

LE FIFE FANCY


Joli et sympathique petit canari très facile à élever, le plus difficile étant de conserver sa petite taille(11.5cm) d'où l’intérêt d’accoupler "petite taille x petite taille.La règle est accoupler un intensif x schimmel ou l'inverse.

C'est un oiseau prolifique et excellent nourricier

photo: Fife fancy jaune intensif

bague : diamètre 2.9mm

LE BORDER FANCY


Paroles d’éleveur par Thierry Demarle

Depuis que je me suis lancé dans l'élevage des canaris de posture j'ai toujours été attiré par ces fabuleux canaris,
à cette époque il y a eu le nouveau standard de l'oiseau qui se mettait en place et il a fallu quelques années pour que je trouve la bonne qualité d'oiseau ,
le border est un oiseau tout en rondeur de la tête, le corps et aussi un oiseau bien dressé sur ses pattes , quand on le met en cage de concours il faut que ses pattes soient bien visible ,quand on le regarde par dessus il faut que la tête et le corps soit bien rond vu du dessus ,
Pour l'élevage pas de problème particulier mais attention quand même car certaines souches n'élève pas beaucoup ( et ce dans de nombreuses autres races ) , Pour l'élevage on utilise les facteurs schimmel et intensif mais moi je privilégie les oiseaux foncés ( vert ou ¾ vert),les jaunes issus de vert x jaune ou panaché auront une couleur plus soutenue,
Mon modèle de référence est le border type de Phil Warne un très grand éleveur bien connu des connaisseurs , et j'observe énormément ce qui se fait en Angleterre et sur l'Europe ou de très bons oiseaux sont visibles ,
je possède aussi quelques couples de Fifes que je travaille aussi comme pour le border mais c'est un oiseau un peu plus facile à l'élevage et plus prolifique , c'est le même oiseau sur les critères sauf la taille qui doit être plus petite , 14cm et voir plus pour le border et le plus petit possible pour le fife ,
C'est à ce niveau que le plus gros travail de l'éleveur réside car faire un oiseau petit et garder la rondeur n'est pas facile à réaliser
A la maison il me sert aussi pour élever mes grosses races ,


C'est un canari qui trouve son origine en Ecosse. Bâti légèrement avec un plumage serré , il est parfaitement  symétrique. Tête et corps sont harmonieusement équilibrés.Le Border est un oiseau rond qui ne présente aucune ligne plate.

Tête arrondie en forme de bille,épaules larges, dos rond, ailes courtes bien collées au corps, queue pleine , arrondie et étroite ,poitrine arrondie , cuisses légèrement apparentes

Sa taille est de 14 cm , les couleurs sont naturelles , il est fier et actif et agréable à regarder.

Son élevage est aisé , il faut partir de bons oiseaux très proches du standard , intensif x schimmel ou l'inverse reste la règle des accouplements

bague: diamètre 2.9mm

Border élevage Th.Demarle
Border élevage Th.Demarle
Border élevage Th.Demarle

LE NORWICH


Le canari Norwich est originaire de l'Angleterre comme son nom le suggère, c'est le canari qui attire les regards par son calme et sa placidité .

C'est un oiseau fait tout en rondeur , la tête est ronde , pleine avec une nuque courte et massive où n’apparaît pas de jonction tête -corps, le dos est large et plein.C'est un oiseau qui attire l’œil par l'impression de massivité qu'il dégage.Les ailes bien collées au corps couvrent totalement la racine de la queue qui est courte et étroite. Il possède un bec très court de même que des pattes courtes , les cuisses sont invisibles.La poitrine est large et bien remplie

Sa taille est de 16 cm et sa position sur le perchoir doit être à 45°

Couleurs admises : naturelles ou artificielles

Son élevage est assez difficile, il faut débuter avec de bons oiseaux , de préférence achetés chez le même éleveur , la règle intensif x schimmel est à suivre cependant tous les 3 ou 4 ans effectuer schimmel x schimmel car la plume finit par se raccourcir. 

Choisir un gros mâle assez fort mais de bonne forme et une femelle plus petite mais bonne en forme.

Le principal problème rencontré dans son élevage est la presence de "lumps" ou kystes qui sont à caractères héréditaires et qui sont la conséquence d'accouplement schimmel x schimmel trop prolongés

Le Norwich est un reproducteur très moyen, les femelles élèvent souvent mal d'où la nécessité parfois de faire élever par d'autres canaris.Si vous optez pour cette solution , n'oubliez pas de donner des œufs d'autres canaris à couver à la femelle Norwich afin qu'elle conserve sa qualité d'élever.

Le nid proportionnel à la taille des oiseaux sera accroché à l’intérieur de la cage , la nichette n'étant pas appropriée.

Il faut faire attention aux excès de nourriture qui vont rapidement engraisser les oiseaux et les handicaper pour la reproduction

 baguage en diamètre 3.2 mm

LE RAZA


Canari crée en Espagne à partir de l'accouplement de canaris dits de pays avec des serins des Iles Canaries

C'est un petit canari de 11 cm , filiforme et court sur pattes, plein de vigueur et de vivacité

L'Élevage ne pose pas de problème particulier , à partir du moment où le choix des reproducteurs aura été rigoureux .L'accouplement intensif x shimmel est la règle , cependant on peut également pratiquer semi-intensif x semi-intensif qui donnera de bons résultats

baguage en diamètre 2.5 mm

Le YORKSHIRE

Calme et élégant canari qui se présente de manière fière et calme.

Sa taille doit être de 17 cm , sa position sur le perchoir  , fière et relevée

Couleur naturelle ou artificielle

La tête est bien ronde ,les joues pleines  , le cou bien rempli dont on distingue pas la jonction avec le corps. L’oeil est bien centré , le regard est expressif.

L'attache des ailes est invisible , elles doivent être longues et ne pas se croiser

La queue est longue et étroite.

La poitrine est ronde et bien remplie

Les pattes sont longues et légèrement pliées , la cuisse est également longue et bien visible

Le plumage doit être lisse.

La reproduction du Yorkshire ne pose pas de problème , la règle intensif x schimmel doit être respectée. comme pour tous les grands canaris , le nid , de taille appropriée sera accroché à l'intérieur dans une cage suffisamment grande pour recevoir 4 ou 5 oiseaux

baguage en diamètre 3.2 mm

Photo; Yorkshire jaune intensif

Canari BERNOIS


Les particularités principale de ce Canari de posture d'origine helvétique est que son corps ressemble à une quille et aussi que le haut du crâne doit être plat. 

TÊTE: courte , large , le dessus du crâne aplati , le front bombé

Cou :modérément long et gros , forme un coude avec l'arrière de la tête

ÉPAULES :  largement visibles

CORPS : long et s'amincissant en forme de quille

AILES / Longues se touchant sans se croiser aux extrémités  , formant une ligne droite avec le dos

Cuisses : à moitié visibles

Jambes : légèrement fléchies

Queue : longue et étroite forme une ligne droite dans la continuité du dos

Plumage : serré et fin , couleur naturelle

Taille :16 à 17.5 cm , maintien vertical sur le perchoir

L'Elevage : est assez difficile , la sélection dans le choix des reproducteurs doit être sévère , la règle  est intensif x schimmel ou l'inverse

Les Canaris Huppes

LE GLOSTER


Le GLOSTER CORONA

Petit et ravissant canari dont la taille est de 11.5 cm , choisi souvent par les amateurs débutants car il est facile à élever et très prolifique mais le revers de la medaille est qu'il est difficile d'obtenir des oiseaux qui répondent en tous points aux exigences du standard..

La huppe (corona) ronde avec un point central aussi petit que possible.Elle descend sur la nuque , sans ouverture ni saillie , son contour ne cachera que la moitié de l'oeil.

Le corps du Gloster est rond, court et trapu, la courbe  harmonieuse de la poitrine, par ailleurs large,descendra jusqu'à la queue.

Le dos rond avec des ailes bien collées au corps qui se joignent sans se croiser et dont l'attache est invisible.

La jonction tête-dos ne doit pas être visible.

La queue est courte , étroite et dans le prolongement du dos

Le plumage est lisse , court bien adherent au corps , sa couleur est naturelle.

C'est un oiseau calme , en position semi-relevée.

Les pattes de longueur moyenne et les cuisses invisibles

Principaux défaut de huppe

- huppe asymétrique , ouverte à un endroit

-Plumes remontantes dans la nuque laissant apparaître un trou

-huppe triangulaire

- huppe dont les plumes sont "en fouillis"

-huppe trop longue , l'oeil doit être visible

-huppe dont le point central est excentré vers l'avant par exemple

-huppe dont le point central est trop grand

-huppe dont le point central est trop grand et excentré

Le GLOSTER CONSORT

La tête est plutôt grosse proportionnée au corps de l'oiseau, ronde avec des sourcils bien visibles

L’élevage ne pose pas de réelles difficultés en lui-même , seule la difficulté à obtenir de bons oiseaux respectant le standard reste bien réelle. 

On accouple toujours Gloster consort x Gloster corona ou l'inverse avec la règle intensif x schimmel

bague : diamètre 2.9 mm

PAROLES ÉLEVEUR par  Serge Denis

Facile a élever le gloster, et vu son prix , bénéficie en plus sa grande diffusion le peu de volume qu'il demande, nombreux sont les amateurs qui pratiquent son élevage.
Actuellement, après quelques années d'élevage mes gloster ne présentent pas pour moi de difficultés. Pour la sélection je me base sur la forme et les caractéristiques nécessaires au standard en oubliant en chemin les qualités d'éleveur et de reproduction. Schimmel X schimmel en effet, à 90%, les glosters sont schimmels et cet accouplement donne comme inconvénients des plumages longs, des ballasts aux flancs et, après quelques temps, l'apparition de lumps (kyste de plumes apparaissant après des accouplements répétés schimmel X schimmel). Ces kystes rendent souvent les glosters impropres à la vente et à la reproduction..
La consanguinité préconisée et souvent obligatoire mais fait des ravages dans le cheptel des glosters par appauvrissement du sang. Les mortalités sont plus nombreuses soit à l'élevage soit au sevrage ou à la mue. On déplore également des femelles ne pondant pas ou d'autres malades dès le début de la ponte. La consanguinité amène des tares physiques dans le phénotype de l'oiseau. Tous ces inconvénients, parfois conjugués, rendent l'élevage plus aléatoire et le pourcentage de jeunes réduit d'année en année.
Ne désirant pas terminer sur une note pessimiste, disons quand même que le gloster donne aussi des satisfactions par son calme et sa beauté !

tête de gloster corona
gloster corona
"the beatle "   gloster corona

Le CREST et le CREST BRED

Création anglaise dont l'origine est mal définie avec du Lancashire ? On a aussi dit que le Crest est une variété de Norwich et que l'on pourrait les accoupler ensemble , ce qui a été une erreur avérée.

Cette race de canaris se présente sous deux formes , comme pour le Gloster le Crest et le Crest huppé ou Crest Bred , les 2 sont indispensables pour l'élevage puisqu'on accouple l'un avec l'autre.

La taille est de 17 cm , soit assez grande , il se présentefièrement.

Tête : forte , large et plutôt ronde vues de face et plate sur le dessus.Les sourcils trés abondant contribuent à accentuer la largeur du crâne , ce qui lui donne un air boudeur.La tête est garnie de longues plumes , chez le Crest Bred les plumes de la tête doivent arriver jusqu'au bout du bec.

Le bec : court et conique

La nuque : est forte et donner l'impression de force ,l la jonction tête-corps est invisible

Le corps : doit ressembler à celui d'un bouvreuil , pour mémoire celui du Norwich est rond. La corbe accentuée de la poitrine se termine vers la queue en se retrecissant

Le dos : forme une ligne légèrement arrondie de la tête à l'insertion de la queue

Les pattes : courtes et fortes , cuisses invisibles

Plumage : long et abondant , d'excellente qualité , texture fine et soyeuse.Cette abondance de plumes se trouve surtout à la culotte , et qui fait penser aux plumes du coq du frisé parisien

Posture : dressé , surtout chez le Crest Bred qui peut ainsi voir plus loin

L'élevage : pas très compliqué à partir de bons sujets , ce sont d'excellent reproducteurs

Photo : canari Crest Bred

l'accouplement des canaris Crest bred se fait toujours avec un partenaire non huppé en l’occurrence avec un canari Crest

Photo:Canari Crest

Le Lancashire


C'est un grand canari puisque qu'il mesure de 22 à 23 cm à la posture est érigée et fière , l'angle par rapport au perchoir est de 80°environ.

La tête est aplatie , les sourcils sont marqués

La crête ou le toupet, en forme de demi-cercle tombe sur le bec et les yeux, l'insertion du toupet au plumage doit être invisible et continue

La nuque est robuste , la jonction légèrement visible

Le dos est bien rond

La poitrine beaucoup plus ronde que celle du Yorkshire

Les ailes longues qui ne se croisent pas

Les jambes longues , les cuisse un peu visibles

La queue très longue , à tendance à tomber en periode de repos

Le plumage volumineux et lourd , la couleur lipochrome unie et naturelle

Elevage : trais difficile car il faut trouver des oiseaux typés

Lancashire huppé à accoupler avec Lancashire non huppé

Le Huppé allemand


Le huppé allemand est un canari couleur  avec une huppe typique de la race, due à la forme de la tête et à la structure de la plume

Forme : celle du canari de couleur

Tête :ovale

Huppe :de forme ovale , bien visible avec un leger trou à l’arrière

Ailes : ne se croisent pas

Plumage : lisse , les couleurs sont naturelles et artificielles comme pour le  canari de couleur

Taille : 14 cm

L'elevage : rien de compliqué , si l'on veut en faire l'élevage prendre un mâle huppé allemand le plus parfait possible et l'accoupler avec une femelle canari lipochrome classique

La règle intensif x schimmel s'applique

bague : diamètre 2.9 mm


LE RHEINLANDER

E

te et Huppe :  La huppe doit être en forme de fer à cheval. Au dessus des yeux, la huppe s'étend vers l'avant. La huppe doit être symétrique commençant au centre de la tête. La transition de la huppe à la nuque/cou doit être plate (collante) et sans note d'une huppe. 

Le "plainhead" (á tête lisse) avec une tête assez large et légèrement arrondis avec les sourcils reconnaissables. Les Huppes grises et foncées sont admises. 

Corps: Mince et élégant. La poitrine et le dos sont légèrements arrondis

. Maintien :  Erigé, le dos est légèrement arrondis.

 Taille :  Pas plus grande que 12 cm. 

Plumage : Lisse et bien adhérent au corps. 

Pattes:  Pattes fines, délicats et légèrement fléchis. Les cuisses sont légèrement visibles. 

Queue : Etroite et légèrement fourchue.

 Couleur uniforme, jaune, rouge et blanc, schimmel et intensif. Pas de mélanine sauf dans la huppe. 

 CANARI à DESSIN

LE LIZARD


Lizard doré avec casque complet

Le canari Lizard est probablement le plus ancien canari de race aux formes harmonieuse , d'une taille de 13 cm avec un dessin particulier qui surprend en général ainsi que la richesse et la couleur de son plumage.

La tête est ronde , bien proportionnée recouverte d'un casque ovale à la couleur lipochromique de fond, qui recouvre la totalité du crâne .

Le cou ne présente aucune cassure 


La queue est droite bien en ligne avec le dos

La poitrine est arrondie , sans lourdeur

Les pattes ne sont ni trop longues ni trop courtes légèrement fléchies , très oxydées

Il existe trois sortes de lizards :

- lizard casque plein 

- lizard casque brisé 

- lizard sans casque


Lizard doré avec casque brisé

Le dos légèrement arrondi, les ailes bien collées au corps , qui ne se croisent pas et à l'attache à peine visible 

Un Casque parfait recouvre la totalité du crâne et est bien ovale , il commence à la naissance du bec et finit en arrière à la base du crane sans empiéter sur le cou , l'oeil est bien dégagé laissant apparaître les sourcils foncés.

L’élevage du lizard est asez simple , le principal est de partir avec de bons couples très proches du standard, il faudra choisir au moins l'un des reproducteurs au casque parfait , l'autre pourra présenter un casque brisé sans que ce défaut ne soit trop important

l'accouplement préconisé est casque plein x casque brisé , qui donnera des casques pleins et des casques brisés alors que l'accouplement casque brisé x casque brisé  ne donner que des casques brisés

Lizard argenté ou blanc  avec casque complet

Le dessin de la poitrine appelé Rowings est formé de petites pointes de flèche dirigées vers la queue qui partent de la gorge en lignes régulières sur la poitrine jusqu'à l'attache de la queue

L'accouplement lizard doré x lizard argenté reste une bonne méthode ou intensif x schimmel

bague : diamètre : 2.9 mm

.Lizard doré vue du dos  , dessin en écailles appelées "spangles"

Le dessin du dos est constitué de petites plumes en forme de demi-lune sombres presque noires et bordées par un ourlet à la couleur lipochromique de l'oiseau. Les demi-lunes sont bien alignées formant des lignes parallèles

lizard sans casque

PAROLES D'ÉLEVEUR par Thierry Demarle

Le lizard
j'ai commencé à élever cette race depuis à peu près 3 ans , En effet j'ai su apprécier les bons lizards en visitant les volières de mon grand ami Vincent Coquet ,
Il s'est avéré qu'a cette époque je recherchais des couples d'oiseaux de soutien pour mes grosses races que cet ami m'a donné 2 couples de vieux oiseaux pour élever ,et tant qu'à faire il ne m'a pas mis des mauvais , j'ai eu quelques jeunes cette année là ( des poux aussi malheureusement ),
l'année suivante quelques oiseaux d'un copain du Mans et voilà comment j'ai quelques couples de lizards,
C'est un oiseau assez facile à faire l'élevage mais il faut quand même faire attention aux accouplements il faut que l'oiseau ait un écaillage parfait autant chez le mâle que la femelle et aussi allié casque plein et casque brisé jamais deux casque plein , Ensuite rentrera le facteur intensif (doré) et le facteur schimmel (argenté),
Accouplement :
-casque plein x casque brisé
-casque brisé x sans casque
-casque brisé x casque brisé
sans casque x sans casque
Il faut savoir que les femelles sont plus marquées en dessins de poitrine (rowing) les dessins du dos (spangles) doivent être très bien alignés,
Comme tous les oiseaux il faut bien savoir les observer et si l'écaillage est bien net c'est un bon oiseau