le matériel de reproduction
i

LES CAGES D'ELEVAGE

La cage qui va servir à l'élevage doit être facile à nettoyer, l'hygiène étant l'un des facteurs de la réussite : les oiseaux doivent être tenus dans un environnement propre et sain. Il en va de même pour l'éleveur quand il s'agira de nettoyer ses cages, ce qu'il s'applique à faire toutes les semaines ou plus selon le nombre d'oiseaux dans la cage. Il ne faut pas oublier que s'ils sont deux au départ, ils peuvent se retrouver à six quand les jeunes oiseaux seront encore avec les parents .
Une cage de 60 cm de long, 35 à 40 cm de large et 35 à 40 cm de haut me semble l'idéal pour y loger un couple de canaris.

- deux portes de façade et éventuellement deux portes latérales ;

- Une grille de séparation ;

- Grilles de fond afin que les oiseaux ne consomment pas les graines souillées, ou  bien des tiroirs que l'on garnira de carton gauffré ou de papier, afin d'en faciliter le nettoyage ;

- des mangeoires extérieures.

vous pouvez commander des cages d'élevage sur le site de vente en ligne:

https://www.loisillon.fr

                       



LE PETIT BLOC BATTERIE

L'idéal quand on a quelques couples, c'est le petit bloc de 6  cages sur chariot, très intéressant pour le gain de place.

Généralement fabriqué en métal soit inoxydable soit simplement galvanisé.

Entre chaque cage se trouve une séparation qui permet une fois enlevée, d'obtenir une cage de 100 cm donnant ainsi plus d'espace à quelques oiseaux.

L'avantage de ce bloc est qu'il n'est ouvert qu'en façade, ce qui évite les projections arrières et latérales et de plus, assure une certaine tranquilité aux canaris, et aussi un abri si l'on ne chauffe pas, le froid nocturne ainsi ne leur tombe pas dessus quand ils dorment.

LE GRAND BLOC BATTERIE SUR ROULEAUX

L'amateur sous l'emprise de sa passion et toujours plus curieux, va chercher à agrandir son élevage souhaitant détenir une grande variété de mutations, ce qui est légitime. Il se dirigera vers l'achat de batteries d'élevage faciles à entretenir.
On peut choisir les batteries sur rouleaux  dont les cages, en général  60 x 33 x 30 cm, sont munies de deux grilles de fond, une grille de séparation. 

Un rouleau de papier est glissé sous toute la longueur des cages, il suffit de le dérouler et de le couper pour que les oiseaux soient au propre.

Il existe dans le commerce des batteries d'élevage classiques avec tiroirs, cela reste au choix de l'éleveur...  lequel en bricolant peut lui- même réaliser sa batterie en achetant les cages et en fabriquant des étagères qui serviront à étager les rangées de cages.

Outre les cages qui sont les logements de nos reproducteurs, il faut y ajouter divers matériels et matériaux. 

Nous préférons les nichettes extérieures avec nids plastiques, plus pratiques pour surveiller les différents stades de la reproduction : pontes, couvées, éclosions, baguage des jeunes etc.

Parfois les femelles refusent la nichette extérieure et pondent soit sur le fond de la cage soit dans une auge. il faut donc leur présenter un nid intèrieur, moins pratique cependant.

Nous mettons les matériaux nécessaires à la construction du nid ; ici  des fibres de sisal, dans des rateliers extérieurs.

Des oeufs factices seront également utiles pour remplacer l'oeuf pondu que l'on retire au jour le jour pour remettre la totalité de la ponte en général le 4 ème jour.

Des bagues de couleur, quand on a plusieurs couples de la même variété, pour visualiser les jeunes issus des différents couples.

 Une pince qui sert à couper les bagues fermées est parfois nécessaire quand il faut retirer en urgence  la bague à un oiseau.

Une cage de reproduction avec sa nichette extérieure et les différents accessoires pour le nourrissage des oiseaux : mangeoires extérieures, mangeoire-silo anti-gaspillage, pratique car il n'est nul besoin de souffler et remplir les mangeoires classiques chaque jour, tout en sachant qu'il faut vérifier que les oiseaux se nourrissent, car il arrive qu'un " bouchon" de graines empêche l'écoulement des graines ; une petite auge pour la pâtée, une fontaine de 60 ml.

Sur chaque nichette sera apposée un porte-étiquette qui comportera le n° de la cage, l'identification des reproducteurs et toutes les données : pontes, couvaison, mirage des oeufs, naissances, baguage et sevrage. J'ai choisi de mettre des pastilles de couleur, visible de loin , pour chaque étape : 

Jaune = ponte ; rouge = couvaison ;  vert  = naissances. 

Cette étiquette servira à renseigner le livre d'élevage, que tout éleveur se doit de posséder et de renseigner le plus exhaustivement possible, ce qui lui sera d'une grande utilité lorsqu'il s'agira de choisir ses couples avec leurs qualités et leurs défauts qui seront portés dans ce livre.

ON ECRIT JAMAIS ASSEZ

LA CAGE BABY OU BAIGNOIRE

Lorsque les cages sont un peu trop exigües pour le nombre de jeunes élevés par les parents, on peut y ajouter une cage-babies dans laquelle on loge les jeunes afin qu'ils reçoivent leur nourriture à travers les barreaux sans risque de se faire déplumer par la femelle. La promiscuité ajoutée au nombre de jeunes et le désir de nicher à nouveau conduisent les femelles à tirer les plumes de ses jeunes pour en garnir le nouveau nid : en 1 journée, 1 jeune peut être déplumé tant l'acharnement de la femelle est important.

Cette cage peut également servir de baignoire, s'accroche à l'extérieur de la cage, en veillant à ce qu'un perchoir puisse faciliter le nourrissage aux parents.

LA VOLIERE

Indispensable pour donner à nos oiseaux le plaisir de voler et de développer leurs muscles, sans oublier leur santé : un canari est fait pour voler et non sautiller de perchoir en perchoir.

Il y a trois possibilités de volières :

- LA VOLIERE EXTERIEURE

qui devra répondre à un cahier des charges plus rigoureux : 

- sol protégé par un treillis métallique anti-intrusion de rongeurs ou dalle en béton.

- double paroi grillagée, par précaution contre les attaques de rapaces et autres prédateurs y compris les chats et les chiens.

- SAS d'entrée pour éviter les évasions lors de la visite de l'éleveur pour remplacer ses abreuvoirs ou mangeoires.

- abri pour la nuit avec porte pour l'éleveur et juste un trou de 9 cm x 9 cm, avec perchoirs d'accès intérieur et extérieur.

- panneaux de protection en toiture pour mettre les oiseaux à l'abri des intempéries, pluie et neige.

LA VOLIERE INTERIEURE

L'amateur pourra construire sa volière en fonction de la topographie de ses installations : montants en bois ou en alu, ou même fer à béton soudé pour le cadre, grillage en mailles de 13 mm x 13 mm ;

 ou bien l'acquérir en panneaux à monter soi-même selon les dimensions que l'on aura choisies.

La volière doit permettre les vols horizontaux, elle doit donc, dans l'idéal être plus longue que haute.

Les volières en photo d'illustration mesurent :

2 m de long x 2 m de haut x 1 m de large, 

Trente oiseaux y logent facilement.

LA VOLIERE INTERIEURE-EXTERIEURE

Selon la disposition des bâtiments, il est parfois possible de créer une volière dont l'une des  façades communique avec l'extérieur, ce qui  facilite la tâche, puisque toutes les opérations  pourront être effectuées de l'intérieur et qu'ainsi elle sera à l'abri des intempéries.

Je possède ce type de volière ainsi que des volières intérieures visibles en page d'accueil.